6 mois de gouvernement: Elio Di Rupo appelle les Belges à se mobiliser

Elio Di Rupo au "Doudou" à Mons
Elio Di Rupo au "Doudou" à Mons - © NICOLAS LAMBERT (archives belga)

Déjà six mois qu'Elio di Rupo est premier ministre. Dans un entretien accordé ce matin à quatre quotidiens, Elio Di Rupo fait le bilan de ces six mois. Selon lui, "jamais aucun gouvernement n'a accompli autant de choses dans des domaines aussi complexes en aussi peu de temps".

Elio Di Rupo fête ses six mois de gouvernement, il n'a pas reçu  de gâteau, pas de bougies non plus: c'est lui qui a choisi de préparer sa recette, son gâteau à lui qu'il présente  dans plusieurs journaux ce matin.

Pour le gâteau des six mois, prenez une pincée de croissance: il y a comme un frémissement de croissance, dit-il. La Belgique redevient une valeur sûre.

Ensuite une cuillère d'autosatisfaction: pour Elio Di Rupo, son gouvernement a accompli un travail gigantesque, titanesque. Et les réformes avancent partout.

Premier grumeau dans la pâte: la réforme du chômage, cible des syndicats.

C'est difficile, concède le Premier ministre, mais pour tenir le pays dans la solidarité, il faut tenir compte du contexte national. Un gouvernement s'occupe de toute la société.

Ce qui nous amène à ce qui pourrait faire rater la recette: le défaitisme. Elio Di Rupo en a assez du défaitisme. Et de se retrousser les manches pour appeler à la mobilisation, notamment à Bruxelles où la vraie bombe s'appelle dégradation sociale et aussi, notamment pour le prochain plan de relance et aussi la suite de la réforme de l'Etat.

541 jours de crise ont mené à ce gouvernement qui fête ses six mois. Et c'est peut-être là que réside la vraie recette: une énorme louche de temps pour éviter la crise de régime.

Michel Lagase

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK