Six majorités différentes dans les gouvernements de Belgique: qui est au pouvoir où?

Le comité de concertation de ce mercredi a consacré une situation inédite: avec le renversement de la majorité PS/cdH au niveau wallon, au profit d'une coalition MR/cdH, les six gouvernements de la Belgique sont désormais composés de six majorités différentes. 

S'il est tout à fait logique et même évident que les majorités soient différentes dans les gouvernements germanophones, francophones et néerlandophones, c'est par contre la première fois que la même coalition ne se retrouve pas au pouvoir à la fois au niveau wallon et à celui de la Fédération Wallonie/Bruxelles. La faute à la crise politique bien sûr, mais surtout à une composition différente de l'assemblée qui en raison des sièges attribués à DéFi ne permet pas à la nouvelle coalition wallonne MR-CDH de former une majorité au niveau de la Communauté française sans un troisième partenaire.

Le duo Open VLD - CD&V se retrouve par contre dans les trois gouvernements où des partis flamands sont représentés (flamand, bruxellois, fédéral), mais à chaque fois avec des partenaires différents. 

Voici les partis représentés dans chacune de ces six majorités:

Gouvernement wallon: MR + CDH (38 sièges sur 75)

Gouvernement fédéral: MR + CD&V + Open VLD + N-Va (85 sièges sur 150)

Gouvernement de la Fédération Wallonie/Bruxelles: PS + CDH (52 sièges sur 94)

Comme on le voit sur le graphique, une majorité MR-cdH est trop courte... d'un siège.

Gouvernement bruxellois: PS + DéFi + cdH + OpenVLD + sp.a + CD&V (52 sur 89)

Gouvernement flamand: N-VA + CD&V + OpenVLD (89 sièges sur 124)

A noter que les trois partis de la coalition flamande sont les mêmes que ceux qui sont alliés au sein du gouvernement fédéral.

Gouvernement germanophone: ProDG + SP + PFF (14 sièges sur 25)

A noter que le premier parti, le CSP, équivalent du cdH, avec 7 sièges, ne fait pas partie de la majorité suite à l'alliance des partis socialistes et libéraux avec le parti "communautariste" germanophone ProDG.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK