Six "anomalies" nucléaires recensées en 2020 en Belgique

La centrale nucléaire de Doel.
La centrale nucléaire de Doel. - © DIRK WAEM - BELGA

Six "anomalies" nucléaires sont survenues en Belgique en 2020, selon les données de l'Agence fédérale du contrôle nucléaire (AFCN). Aucune de celle-ci n'a eu un impact sur la sécurité et la santé des travailleurs, de la population ou l'environnement. L'AFCN a pour mission de contrôler l'ensemble des installations nucléaires du pays. Outre les centrales de Tihange et Doel, cela comprend également les centres de recherche.

Les événements sont classés, selon leur gravité, sur la base de l'échelle internationale INES qui compte sept niveaux, allant de "l'anomalie" (niveau 1) à "l'accident majeur" (niveau 7). A partir du niveau 2, on parle d'un "incident", et à partir du niveau 4 un "accident".

En 2020, six anomalies ont été recensées, tout comme en 2019. Trois d'entre elles ont eu lieu à Tihange 2. Il s'agissait entre autres d'un traitement erroné lors d'un test mené sur une pompe, la fermeture d'une vanne sans autorisation et une faute de procédure lors d'un test. Le réacteur est à l'arrêt depuis le 12 novembre 2020 pour un entretien planifié.

A Doel 4, lors d'un test périodique le 6 juin 2020, le délai de fermeture imposée d'un certain nombre de vannes d'isolation de conduites de vapeur principales a été dépassé. A Doel 1 et 2, deux jours plus tard, au cours d'une inspection, il a été constaté que la même vanne d'essai d'un sas vers les réacteurs était anormalement ouverte. Les vannes ont été immédiatement fermées et les procédures ont été adaptées.

Le sixième événement de 2020 a eu lieu chez Belgoprocess, où l'extraction de la ventilation s'est arrêtée dans plusieurs installations.

En 2018, 13 anomalies avaient été notées mais aucun incident, ce qui était également le cas en 2019. Contrairement à 2017, qui avait connu un incident de niveau 2. Un colis radioactif mal protégé avait en effet transité, dans un vol de passagers, entre Le Caire et Bruxelles via Zurich.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK