Sharia4Belgium: la Justice veut déchoir de sa nationalité Fouad Belkacem

Sharia4Belgium: la Justice veut déchoir de sa nationalité Fouad Belkacem
Sharia4Belgium: la Justice veut déchoir de sa nationalité Fouad Belkacem - © Tous droits réservés

Fouad Belkacem, le leader de l’organisation terroriste Sharia4Belgium, pourrait être déchu de sa nationalité. Le porte-parole de l’islam radical en Belgique avait été condamné en 2015 à douze ans de prison et à une amende de 30.000 euros pour avoir radicalisé des dizaines de jeunes. Aujourd’hui, la justice anversoise veut marquer le coup en ajoutant à cette sanction pénale une procédure civile de déchéance de nationalité.

La déchéance de nationalité : une procédure strictement encadrée

La déchéance de nationalité est rare. Elle est régie par une série de conditions. Premièrement, il faut que la nationalité belge ait été acquise, c’est-à-dire que l’individu fasse partie de la première génération d’immigration. C’est le cas de Fouad Belkacem, naturalisé en 1997. Il faut ensuite que le prévenu possède la double nationalité, afin de ne pas générer un apatride. A nouveau, Fouad Belkacem remplit ce critère, puisqu’il détient la double nationalité belge et marocaine. Enfin, la déchéance de nationalité doit répondre soit à une fraude lors de l’acquisition de la nationalité, soit à un grave manquement à ses devoirs de citoyen belge. La justice anversoise estime que les faits pour lesquels Fouad Belkacem a été condamné en 2015, soit la radicalisation de dizaines de jeunes, sont incompatibles avec les devoirs d’un citoyen belge.

" Un danger pour la sécurité publique "

Le procureur général du parquet d’Anvers estime que Fouad Belkacem a été " un danger permanent pour la sécurité publique ". Il est donc très probable que le leader de Sharia4Belgium soit effectivement déchu de sa nationalité belge, lors de la décision finale du 21 décembre.

Pour rappel, Fouad Belkacem est responsable du départ en Syrie de nombreux jeunes. Il était le porte-drapeau de l’extrémisme islamiste en Belgique. Il incitait explicitement au non-respect de la loi belge, et au seul respect de la charia qu’il souhaitait instaurer en Belgique via l’organisation Sharia4Belgium.

Un renvoi vers le Maroc ?

Si Fouad Belkacem est déchu de sa nationalité belge, il ne sera pas pour autant renvoyé au Maroc. Un tel renvoi ne pourrait survenir que s’il est un jour extradé ou qu’il ne peut plus prouver que son séjour en Belgique est légal. En attendant, il doit purger ses douze ans de peine à la prison d’Hasselt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK