"Seraing va accueillir toute la misère de Wallonie"

C'est une information du journal La Dernière Heure.

"Dans ma ville, Seraing, nous avons 6000 logements sociaux pour un parc de 30 000 logements. Notre turn-over est bien plus grand qu'à Chaudfontaine où il y a six logements sociaux. Si cela continue, Seraing va accueillir toute la misère de Wallonie. Avec la nouvelle loi, le problème se pose tant au niveau de la mixité sociale qu'à celui des finances", explique le bourgmestre dans un entretien publié dans le quotidien.

Alain Mathot n'est pas d'accord de supprimer le certificat de bonne vie et moeurs pour un logement social. "Est-il normal que l'on mette un pédophile dans un immeuble où vivent une cinquantaine d'enfants? ", interroge-t-il. "Pas question d'appliquer une double peine aux condamnés! Il revient aux sociétés de logements sociaux de mettre ces gens au bon endroit. Elles en auraient la possibilité, mais la nouvelle loi les en empêche. (...) L'idée n'est pas de ne pas loger quelqu'un qui a été condamné pour pédophilie, mais de le loger au bon endroit", conclut le bourgmestre.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK