Selon le MR, 1/3 de la législature wallonne a déjà été galvaudé

Dans l'opposition, le chef de file libéral au Parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet, tire le bilan du premier tiers de la législature
Dans l'opposition, le chef de file libéral au Parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet, tire le bilan du premier tiers de la législature - © BRUNO FAHY - BELGA

C’est l’époque des vœux de l’an neuf pour les partis politiques. Le MR wallon vient de présenter les siens en forme de bilan de l’exécutif régional et de propositions pour la législature. Parce que, disent les libéraux, 1er parti d’opposition en Wallonie, ce qui compte, c’est l’efficacité.

PS et cdH en rade


L’efficacité, c’est d'abord vérifier ce que la majorité a réalisé. Et pour Pierre-Yves Jeholet, au tiers de la législature, cdH et PS ne mesurent pas l’importance des compétences importantes qui leur ont été transférées. Il manque une ligne claire, selon le chef de file libéral à la région qui épingle des lacunes par exemple dans les questions d’aide à l’emploi. Et il saisit l’occasion pour souligner les "multiples casquettes" de Paul Magnette. Le "Rémy Bricka wallon" se disperse, commente Pierre-Yves Jeholet, et ne concentre pas sur la gestion wallonne.

Et les allocations familiales?


Il est temps, dit-il, que le gouvernement présente aussi ses réformes sur les allocations familiales. Et le MR formule ses propres propositions. Il suggère que les allocations familiales soient identiques pour chaque enfant. Ce qui est aussi le point de vue du ministre Prévot. Mais il y ajoute deux autres mesures : la suppression des allocations familiales pour les enfants en âge scolaire et qui ne fréquentent pas l’école et la simplification du régime des allocations avec une attention particulière pour les enfants handicapés et les orphelins: il faut, dit-il, majorer leurs allocations.

Marche arrière


Pour le reste, la majorité n'obtient pas grâce aux yeux du MR qui dénonce aussi la valse-hésitation du PS et du cdH qui souhaiteraient faire marche arrière sur la question du décumul des élus régionaux. Dans la précédente majorité, ÉCOLO l’avait imposé à ses partenaires PS et cdH. Aujourd’hui, ces 2 derniers sembleraient vouloir revoir ces dispositions mais hésitent à donner le signe d’un recul.

Sur ce point, le MR ne varie pas: il n'était pas "pour" sous la précédente majorité et son avis n'a pas changé. Le Mouvement Réformateur suggère que seul le cumul entre les fonctions de bourgmestre et de ministre soit impossible.

C’est une proposition du MR wallon, insiste Pierre-Yves Jeholet puisque les règles wallonnes ne concernent évidemment pas le niveau fédéral où le premier ministre, Charles Michel, est aussi bourgmestre empêché de Wavre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK