Secrétaire général de Carrefour Belgique: "Le plan de sauvetage mis en place en 2010 a porté ses fruits"

Secrétaire général de Carrefour Belgique, Geoffroy Gersdorff
Secrétaire général de Carrefour Belgique, Geoffroy Gersdorff - © Tous droits réservés

"Le plan de sauvetage mis en place en 2010 a permis à Carrefour de se reconstruire et a porté ses fruits grâce aux efforts de tous", c'est avec ces mots que le secrétaire général de Carrefour Belgique, Geoffroy Gersdorff, a débuté sa vidéo interne envoyée aux employés pour les informer du "plan de transformation" que l'enseigne va mener en Belgique.

Il a ensuite souligné les investissements des huit dernières années: "Nous avons ouvert 209 magasins et renouvelé 396. La satisfaction client s’est fortement améliorée", se réjouit-il. 

Il a ajouté que les supermarchés Market et Express n'étaient pas concernés par les mesures. "Au niveau des hypermarchés, malgré les investissements, 19 hypermarchés sont structurellement non rentables." Il justifie ce "plan de transformation" en raison de la diversification et l'intensification de la concurrence : "Les consommateurs belges se sont tournés davantage vers les sites de commerce en ligne. La rentabilité reste sous forte tension, notamment en raison du recul du non-alimentaire".

Poursuite d'investissements en 2018

Afin de réduire de manière structurelle les coûts de distributions, Carrefour Belgique compte revoir l’efficacité et renégocier les loyers et les frais généraux. Deux hypermarchés passent à la trappe d’ici la fin juin 2018 : celui de Genk et d'Angleur (Belle-Île). La superficie de l'hypermarché de Turnhout va diminuer. Les hypermarchés de Westerlo, de Bruges Sint Kruis et de Haine-Saint-Pierre vont également subir des transformations.

Il explique néanmoins que Carrefour Belgique va continuer à investir: "En 2018, Carrefour ouvrira plus de 30 nouveaux supermarchés Market et Express ainsi que plus de 70 points de retrait et commerces". "Nous devons donc instaurer une stratégie de transformation afin d’assurer notre développement. Nous voulons renforcer nos compétences, notamment en créant une digital academy en mettant à disposition des dispositifs pour vous (ndlr: les travailleurs) faciliter le travail".

Peu d'empathie

Juste après avoir annoncé que 1233 emplois (1053 au sein des hypermarchés et 180 au siège central) étaient menacés, le secrétaire général essaie de manifester de la compassion : "Je tiens à vous faire savoir que c'est avec d'émotion que je vous annonce ceci", avant de poursuivre: "Toutefois, ces mesures envisagées sont, selon nous, indispensables pour assurer la poursuite du développement de Carrefour Belgique". 

À la suite de cette annonce, certains employés Carrefour ont décidé de lancer des actions de grève un peu partout en Belgique.

Retrouvez la vidéo complète:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK