Scandale Publifin: voici les chiffres qui fâchent

Serge Manzato (PS), Anne Delvaux (ex-cdH) et Maxime Bourlet (MR) sont les trois champions de la rémunération à la minute si l'on en croit les chiffres publiés par l'Avenir.
Serge Manzato (PS), Anne Delvaux (ex-cdH) et Maxime Bourlet (MR) sont les trois champions de la rémunération à la minute si l'on en croit les chiffres publiés par l'Avenir. - © DR - RTBF

Malgré le récent vote du Parlement wallon pour limiter les rémunérations des membres de comités de secteur d’intercommunales, le scandale "Publifin" continue de faire des vagues.

Les révélations du Vif de ce mardi ont mis le feu aux poudres. En dévoilant les montants des rémunérations liées aux présences dans les comités de secteur ou de sous-secteur (organes d'avis) de cette intercommunale liégeoise, active dans l'énergie et la communication.

Ce jeudi, c’est le site de L’Avenir qui en remet une couche en dévoilant les noms des mandataires siégeant dans ces fameux comités de secteur, le nombre de réunion(s) auxquelles ils ont assisté, ainsi que la rémunération qu’ils en ont obtenue.

Les voici :

Anne Delvaux conteste

Des chiffres immédiatement contestés par Anne Delvaux que nous avons pu joindre par téléphone. D'après elle, les informations selon lesquelles elle aurait touché 22 785 euros entre octobre 2013 et juin 2016 sont simplement "erronées".

"Je découvre dans la presse des informations inexactes. En ce qui me concerne j'ai quitté mes responsabilités politiques en janvier 2014 et j'ai démissionné le 8 octobre 2014. Entre octobre 2013 et la fin de mes activités politiques en octobre 2014 suite à ma démission, il y a eu deux réunions et non sept", précise-t-elle.

Deux réunions auxquelles elle n'a effectivement pas participé. "À cette époque j'étais députée européenne et l'agenda ne coïncidait pas, sinon j'aurais été présente", assure-t-elle. Concernant les montants qu'elle a perçus pour ces réunions auxquelles elle n'a pas assisté, l'ancienne mandataire centriste affirme: "J'ai touché 1300 euros bruts par mois (soit 15 600 euros au total, ndlr), pendant un an. Si vous faites le compte, les chiffres avancés ne collent pas".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK