Saut d'index: l'OCDE salue la décision du gouvernement Michel

Dans son rapport annuel, l'OCDE estime à 1% la croissance du PIB belge en 2014, contre 0,3% en 2013. Selon l'organisation, la demande intérieure, la consommation et les investissements des entreprises stimulent l'économie belge. Notre pays connaît également une belle croissance de ses exportations, de l'ordre de 3,5% en 2014, contre 2,9% en 2013.

Les perspectives de reprise restent toutefois fragiles, estime l'OCDE, en raison de la faible confiance et de la faible compétitivité. La croissance du PIB devrait plafonner à 1,4% en 2015 et le rapport ne prévoit qu'une réduction très lente du taux de chômage, de 8,5% en 2014 à 8,4% en 2015. L'OCDE salue l'ambition d'un retour à l'équilibre budgétaire en 2018 via des mesures des restrictions des dépenses qui devraient, in fine, alléger les charges fiscales, essentiellement sur le travail.

Dans ses recommandations, l'OCDE propose un shift fiscal du travail vers la consommation et la taxation du capital. Ces mesures devraient accroître la compétitivité de la Belgique, selon l'organisation. Le rapport salue finalement l'intention du gouvernement fédéral de procéder à un saut d'index et réclame même une réforme structurelle de la manière dont les salaires sont constitués.

Chaque année, l'OCDE rédige un rapport sur la Belgique, dont une version provisoire est d'abord envoyée aux autorités compétentes. La Belgique doit ensuite émettre ses propositions d'amendements. Le rapport définitif a été établi après une réunion finale lundi avec les représentants belges.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK