Samusocial: Yvan Mayeur démissionne, qui pour lui succéder?

La pression était intenable. Lâché de tous côtés, et dès ce jeudi matin par le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort, Yvan Mayeur a donc effectué un pas de côté: il quitte son poste de bourgmestre de la ville de Bruxelles, qu'il occupait depuis décembre 2013.

Yvan Mayeur a réuni la majorité de la ville de Bruxelles jeudi soir pour présenter sa démission, a annoncé le cabinet du bourgmestre jeudi après-midi. Selon notre journaliste sur place, les négociations sont toujours en cours en milieu de soirée, et il est peu probable que l'on connaisse le nom du successeur aujourd'hui.

Après une réunion traditionnelle du collège communal, comme chaque jeudi matin, Yvan Mayeur a rencontré en tête à tête la présidente de la Fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx. Derrière cette rencontre, le Président du PS Elio Di Rupo aurait repris la main sur ce dossier. La rencontre a eu lieu à la Chambre des représentants, juste après la présentation des résultats de la commission attentats, à laquelle participait Laurette Onkelinx.

Qui pour la succession?

En Wallonie, c'est simple: c'est le 2e score de la liste la plus importante qui succède au démissionnaire. En Région bruxelloise, cette règle ne s'applique pas. En 2012, l'échevine de l'instruction publique Faouzia Hariche (PS) a fait plus de voix que Yvan Mayeur et même le 2e score après Freddy Thielemans. Et pourtant, cela ne compte pas dans l'ordre de succession.

Selon nos sources, c'est la députée-échevine Karine Lalieux (PS) qui pourrait reprendre le maïorat de la ville de Bruxelles. Si le PS veut appliquer tout de suite le décumul, elle devrait quitter la Chambre des représentants dans la foulée. Son suppléant la remplacerait. Et il s'agit... d'Yvan Mayeur.

Samusocial de Bruxelles: retour sur les prémices de l'affaire

Le Samusocial de Bruxelles a été créé en 1999 sous la forme d'une ASBL privée, à l'initiative notamment d'Yvan Mayeur, président à l'époque du CPAS de la Ville de Bruxelles. Un centre d'hébergement d'urgence d'une cinquantaine de places est ouvert....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK