Samusocial: le rapport des commissaires est accablant pour Mayeur et Peraïta

Samusocial: le rapport des commissaires est accablant pour Yvan Mayeur et Pascale Peraïta
Samusocial: le rapport des commissaires est accablant pour Yvan Mayeur et Pascale Peraïta - © BRUNO FAHY - BELGA

Pascale Peraïta, l'ex-patronne de l'asbl Samusocial, et Yvan Mayeur, le bourgmestre de Bruxelles, ont perçu deux tiers du budget prévu pour les administrateurs de cette association, ressort-il du rapport circonstancié sur son fonctionnement, réalisé par les deux commissaires gouvernementaux qui se sont rendus sur place vendredi dernier.

Ce document, obtenu par le quotidien Le Soir et dont la RTBF vous révélait les grandes lignes dès ce mercredi, indique entre autres que "l'absence de procès-verbaux des réunions du bureau, de mails de convocation à ces bureaux et à tout le moins d'un registre de présences, et le caractère quasiment fixe des montants mensuels versés aux administrateurs, suggèrent que l'octroi des jetons de présence s'est davantage décliné sous la forme d'une rémunération forfaitaire mensuelle", et ce en contradiction avec les statuts de l'asbl.

18 900 euros chacun en 2015

La répartition des jetons entre les administrateurs est par ailleurs jugée "inégale", étant donné qu'Yvan Mayeur et Pascale Peraïta ont perçu ensemble, "en 2014 et 2015, deux tiers du montant total des jetons de présence octroyés à l'ensemble des administrateurs".

A titre d'exemple, Mme Peraïta et M. Mayeur ont chacun perçu 18 900 euros brut en 2015, soit un total de 37 800 euros sur un budget de 56 000 euros.

Le rapport pointe également deux irrégularités. "L'octroi des jetons de présence soulève des interrogations complémentaires à l'absence de preuve de la tenue effective des réunions du bureau", d'après les commissaires gouvernementaux, qui notent en outre que "les compétences exercées par les trois directeurs de l'asbl, conformément à leurs profils de fonction respectifs, peuvent difficilement être distinguées des fonctions dévolues aux administrateurs membres du bureau et à raison desquelles ces derniers mentionnent avoir perçu des jetons de présence".

Le rapport des commissaires gouvernementaux figure au menu des discussions du gouvernement bruxellois ce jeudi.

>>> Lire également: Samusocial de Bruxelles: retour sur les prémices de l'affaire

Sujet du 13h du jeudi 08 juin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir