Samusocial: la présidente du CPAS Pascale Peraïta a également décidé de démissionner

La présidente du CPAS Pascale Peraïta a également décidé de démissionner
La présidente du CPAS Pascale Peraïta a également décidé de démissionner - © DIRK WAEM - BELGA

Suite à l'affaire du Samusocial, la présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles Pascale Peraïta (PS) a également décidé de remettre sa démission, a indiqué le cabinet de la présidence du CPAS, à l'agence Belga, se refusant à tout commentaire.

Comme celle que le bourgmestre Yvan Mayeur présentera jeudi soir, en réunion de majorité, la démission de Mme Peraïta est en lien direct avec le dossier de la gestion du Samusocial, au sein duquel celle-ci fut très active depuis plusieurs années, et en particulier avec l'attribution de jetons de présence aux membres du conseil d'administration, mais surtout du bureau dont elle faisait partie.

Le duo Mayeur/Peraïta

Pascale Peraita, 55 ans, mèches blondes, sourire franc, est une personnalité paradoxale. Ceux qui la côtoient la disent animée d'une réelle conscience sociale, fonceuse pour défendre les démunis. Passionnée, impulsive aussi.

Mais ce parcours engagé dans l'action sociale est émaillé d'accrocs... d'avantages financiers contestés.

En 2001 déjà, elle est licenciée de son poste de directrice du Samusocial pour faute grave, pour des frais de voyage, et de téléphone excessifs, une gestion opaque de certains dons. En 2013, elle occupe un logement qui aurait dû être attribué à un revenu modeste. Et l'inspection des finances épingle une prime énigmatique de 33 000 euros qu'elle a touchée au samusocial.

Pascale Peraïta se justifie, d'épisode en épisode, et poursuit sa progression, soutenue par son grand ami socialiste aussi Yvan Mayeur : au Samusocial et bientôt à la tête du CPAS de la ville de Bruxelles et comme administratrice multiple. Elle cumule douze mandats rémunérés en 2014, sept en 2015, dont les hôpitaux Iris, ou le CHU Saint-Pierre...

Un pouvoir certain, donc, mais avec un poids électoral assez léger : elle a été élue conseillère communale avec 478 voix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK