Sammy Mahdi: "La situation en Afghanistan est terrible et on ne peut renvoyer personne"

Le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) a affirmé à la VRT qu'aucun demandeur d'asile afghan ne serait renvoyé de force dans son pays. "Il est clair que vous ne pouvez et ne devez renvoyer personne en Afghanistan maintenant, explique-t-il. Nous devons veiller à ce que toute personne fuyant la guerre et les persécutions soit prise en charge et puisse trouver une protection où qu'elle se retrouve."

Les Pays-Bas et l'Allemagne ont annoncé la semaine dernière qu'ils ne renverraient temporairement personne en Afghanistan. Mais un tel moratoire n'est pas nécessaire en Belgique, selon Sammy Mahdi : "Nous avons une manière différente de travailler en Belgique, avec une évaluation individuelle. Cela vaut également pour l'Érythrée, par exemple, où personne n'est renvoyé pour l'instant non plus." "Dans l'évaluation individuelle de chaque cas, il est clair aujourd'hui que la situation en Afghanistan est terrible et que l'on ne peut renvoyer personne, car personne ne peut se retrouver là-bas dans une région où il pourrait se sentir en sécurité", a ajouté le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration.

Concernant la situation particulière des interprètes qui sont venus en aide aux militaires belges sur place, Sammy Mahdi pourrait leur accorder un visa humanitaire, en accord avec le ministère de la Défense. "J'ai déjà fait savoir que je donnerai ma pleine coopération parce que je pense qu'il est logique que nous aidions les personnes qui ont besoin de protection et qui ont travaillé pour les soldats de notre pays qui étaient là-bas", conclut le secrétaire d'État.

La semaine dernière, Sammy Mahdi défendait la nécessité de maintenir une possibilité de retours forcés vers ce territoire en conflit, malgré les recommandations des représentants de l'Union européenne en Afghanistan, qui demandaient l'arrêt temporaire des retours vers ce pays.

Sur le même sujet...

JT du 16/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK