Sammy Mahdi (CD&V): "Il est temps de former un gouvernement pour le bien-être des citoyens"

Le Roi a prolongé lundi la mission des deux informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) jusqu'au 28 janvier 2020. Interrogé sur La Première, le président des jeunes CD&V Sammy Mahdi estime qu'on "perd du temps depuis 6 mois. Et c'est dommage et triste parce que cela ne nourrit que les partis populistes dans ce pays". Selon lui, ce retard est à attribuer "à certains partis, surtout du côté francophone, qui ne veulent absolument pas ne fut-ce que discuter avec la N-VA. Il faut au moins donner l'opportunité au plus grand parti du pays (qui représente un million de Flamands) d'au moins essayer de former un gouvernement".

Sammy Mahdi poursuit : "Le PS n'est pas le seul parti à prononcer des veto, la N-VA l'a fait également le jour des élections vis-à-vis du PS et d'Ecolo. Mais je suis heureux de constater que Bart De Wever, le jour de la réception de Nouvel An, n'a parlé ni de communautaire, ni de mesures d'austérité socio-économique, mais bien d'augmentation des pensions. Il s'est montré extrêmement constructif. Ce que j'attends de tous les autres partis c'est d'arrêter de jouer des jeux stratégiques en disant qu'on ne parle pas avec untel ou untel. Il faut se mettre à table et essayer de former un gouvernement sur base d'un contenu".

"La note de Bouchez et de Coens a reçu des réactions très positives de Kristof Calvo (Groen), d'Alexander De Croo (Open Vld), de Bart De Wever. On était plus mitigé du côté francophone, mais il y avait moyen d'avancer. Ce qui est important c'est que les informateurs continuent sur cette base assez positive et essaient de donner un rôle à Bart De Wever, mais aussi à Paul Magnette et à d'autres. S'ils ne veulent pas prendre leurs responsabilités, alors le MR et le CD&V pourront faciliter les négociations avec les autres partis" déclare-t-il.  

"Si chaque parti se montre pragmatique, il y a moyen d'avancer. Il faut que chacun se dise qu'il est temps de former un gouvernement pour le bien-être des citoyens", conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK