Rupture cdH/PS: Olivier Maingain exige la mise à l'écart de Joëlle Milquet

Suite à la demande du cdH de former de nouvelles majorités sans le PS, les différents partis doivent se positionner. La réunion DéFI tenue ce mardi s'est terminée vers 12h20. DéFi ne ferme la porte à aucune possibilité. Mais le parti exige une vraie révolution éthique.

DéFi va demander à chaque parti de nettoyer ses écuries avant de voir avec qui il y a moyen de travailler. Ce nettoyage comprend le fait d'enlever/exclure des personnes qui sont liées à des affaires.

Ce mardi matin, le président de DéFi, Olivier Maingain, citait notamment le nom de Joëlle Milquet (cdH). Ce qu'il a répété sur le plateau du JT de 13h. "Stéphane Moreau est toujours là dans les structures. Publifin est un scandale où les trois partis traditionnels se sont entendus. Le cdH et le MR ont exigé la dissolution. Ils ont tous intérêt à ce que ça continue. Il y a des noms qui doivent être évacués. Moreau, De Decker. Madame Milquet est inculpée, il est peut-être temps d’en tirer les conséquences. Il est temps que les gens fassent un pas de côté. Ceux qui ont trempé dans des scandales, en subissent les conséquences".

Pour rappel, Joëlle Milquet a dû démissionner sur suspicion d'embauche dans son cabinet de personnel chargé de préparer sa campagne électorale.

Olivier Maingain a conclu: "Ces exigences, c’est sans condition. Il est temps d’avoir de la carté. Il est évident que le PS a de la responsabilité dans toutes ces dérives et doit le payer. Mais le MR en a, le cdH en a. Je ne veux pas m’associer avec qui que ce soit qui tire des casseroles".

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir