Run to kick: Angèle met sa notoriété au service des enfants atteints d'un cancer pédiatrique

Angèle, marraine de Run to kick
Angèle, marraine de Run to kick - © RTBF

La fondation KickCancer et la chanteuse Angèle ont présenté lundi en fin de matinée, dans l'école primaire du groupe Tenbosch à Ixelles, la deuxième édition de la course Run to Kick au bénéfice de la recherche pour les enfants atteints d'un cancer. Elle aura lieu le 29 septembre prochain à 10h00 au Drohme Park, l'ancien hippodrome d'Uccle-Boitsfort réhabilité en parc de loisirs axé sur la nature.

La première édition avait permis de lever 330.000 euros, qui ont été alloués à des projets de recherche visant à améliorer les traitements des cancers pédiatriques et à en découvrir de nouveaux. Près de 700 coureurs y avaient pris part.

Pour cette deuxième édition, les organisateurs visent à dépasser le montant récolté l'an passé. "Angèle est une figure jeune, positive, joyeuse et nous, on s'inscrit dans un message positif et plein d'espoir", a assuré Delphine Heenen, de la fondation KickCancer. "Il y a toujours des enfants qui ne guérissent pas de leurs cancers et il y a aussi des enfants qui guérissent mais avec des effets secondaires assez lourds sur le long terme."

Elle déplore que la recherche pour les cancers pédiatriques est moins financée que celle pour les adultes. « La recherche est vraiment concentrée autour des cancers d'adulte. Les enfants et les adultes n'ont pas les mêmes cancers. Et il existe très peu de recherche qui part des cancers pédiatriques. Les enfants n'ont pas accès à des essais thérapeutiques - des essais cliniques développés par des laboratoires pharmaceutiques- parce qu'il n'y a pas d'intérêt à développer des médicaments spécifiques pour les enfants car la population est rare. C'es très difficile et pas rentable de faire de la recherche pour les enfants. Ca demande un effort spécial que pour l'instant les laboratoires pharmaceutiques ont du mal à fournir».

Récolter des fonds pour financer la recherche

« Notre action, c'est, une fois qu'on a identifié des médicaments qui existent pour les adultes et pourraient être pertinents pour les enfants,  de pousser la recherche pour qu'elle ait lieu plus vite. On finance nous-mêmes les essais cliniques, mais on fait aussi du lobbying pour que ça devienne obligatoire pour les laboratoires de financer ces essais cliniques » . 

En un an et demi d'activité, l’ASBL a recueilli 1 million 800 000 euros, sachant qu'un essai clinique coûte de 300 000 à 500 000 euros.

L'une des manières de récolter ces fonds est l'organisation de la course Run to kick, qui propose des parcours de 2, 5 ou 10 km. Elle ne sera pas chronométrée. Les participants pourront choisir de marcher pour les courses de 2 et 5 km. Les gagnants ne seront pas ceux qui auront été les plus rapides, mais ceux qui auront levé le plus de fonds. La chanteuse Angèle participera à la course et remettra les médailles. "Ça me paraissait très important de mettre ma notoriété à contribution et c'est une cause qui me touch e", a-t-elle déclaré. Si elle a voulu courir plutôt que chanter, c'est pour éviter que l’événement soit centré autour d'elle. Elle voulait attirer l'attention sur la course en tant que telle. « Je ne suis pas vraiment sportive, même je gagne en endurance à force de courir partout sur scène, mais l'idée n'est pas d'impressionner tout le monde, l'idée est de participer ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK