Rudy Demotte confirme: le PS ne formera pas de gouvernement avec la N-VA

Le PS ne formera pas de gouvernement avec la N-VA, a confirmé Rudy Demotte (PS), président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce mardi matin sur La Première. Il met donc clairement une exclusive vis-à-vis de la N-VA. Les socialistes franchissent ce matin une étape qu'ils s'étaient refusée d'assumer ces derniers jours. "A quoi joue-t-on ?" martèle l'ancien pré-formateur royal. 

Chargé d’une mission royale au début de l’été avec Geert Bourgeois, pour lui la situation est claire: il est impossible pour le PS de gouverner avec la N-VA. Il reprend les conclusions de sa phase d’information. "Les divergences de fond entre le PS et N-VA sont telles qu’elles ne permettent pas d’engager une phase suivante, bâtie autour de ces deux partis. Quand on en arrive à cette conclusion, c'est qu’on a fait le tour de la question."

Paul Magnette en est arrivé à la même conclusion, insiste-t-il. "PS – N-VA c’est impossible, qu’est-ce qu’on attend pour le reconnaître? On le sait, on l’a dit, on l’a écrit, même la N-VA l’a écrit."


►►► A lire aussi: La N-VA "s'exclut elle-même" d'un futur gouvernement, assure Paul Magnette (PS)


 

C’est soit la N-VA, soit le PS. Ne perdons plus du temps à discuter de ce qui n’est pas possible pour nous !

Le duo d’informateurs, Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD & V), perd son temps, selon lui. "On sait que ce n’est pas une voie. On se demande qui veut donner le valet noir aux autres. Le PS a pris ses responsabilités et dit ce qu’il ne pouvait pas faire. Il y a une alternative. Ce n’est pas la N-VA avec le MR, l’alliance alternative c’est un Arc-en-ciel. Qu’est-ce qu’on attend ?"


►►► A lire aussi: Coens et Bouchez en piste: ils commencent par la N-VA


Il s’adresse ensuite aux deux informateurs: "C’est soit la N-VA, soit le PS. Ne perdons plus du temps à discuter de ce qui n’est pas possible pour nous ! Il y a un choix à faire. On est en train de faire croire que c’est une option, mais c’est un mensonge. Il faut, aujourd’hui, pouvoir dire la vérité. Dans l’hypothèse ou on n’a pas cette majorité alternative la plus large possible, hors N-VA, je ne vois pas de solution. Je ne demande pas d’élection, je trouve qu’il y a une solution sur la table, il faut que l’on prenne ses responsabilités aujourd’hui."

Les deux informateurs doivent rendre leur premier rapport au roi vendredi. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK