Rudy Demotte (PS) reconnaît que cela va être compliqué en Fédération Wallonie-Bruxelles

Rudy Demotte (PS) reconnaît que cela va être compliqué en Fédération Wallonie-Bruxelles
Rudy Demotte (PS) reconnaît que cela va être compliqué en Fédération Wallonie-Bruxelles - © DIRK WAEM - BELGA

Le nouveau gouvernement wallon MR-cdH prêtera serment ce vendredi. Pour autant, tout n'est pas réglé. En Fédération Wallonie-Bruxelles, c'est toujours un gouvernement PS-cdH qui est aux commandes.

Va-t-on vers un blocage ? Rudy Demotte, ministre-président socialiste de la Fédération, espère que chacun aura l'envie d'avancer. "Tout dépend des comportements individuels. Et jusqu'à présent, j'entends de la part de Mme Greoli et de Mme Schyns une volonté d'avancer sur les dossiers. On ne rigole pas, on n'est pas dans une cour de récré où on joue avec l'intérêt des gens. Mais il faudra mettre beaucoup d'huile dans les rouages, plutôt que sur le feu", reconnaît-il.

Quand dans un couple un des membres a été faire chambre à part sans quitter la maison, c'est compliqué...

Alda Greoli, cdH, aura une double casquette, à la fois ministre en Wallonie, dans un gouvernement avec le MR, et en Fédération, avec le PS. Une position intenable ? "On sera devant un pouvoir qui sera dans le chef d'une personne bipolaire. C'est clair que ça va nécessiter une gymnastique mentale et politique plus compliquée. Mais si cela se passe comme je le souhaite, nous regarderons d'abord l'intérêt des gens", tempère de nouveau le socialiste.

Accorde-t-il toujours sa confiance à ses ministres cdH ? "Quand dans un couple un des membres a été faire chambre à part sans quitter la maison, c'est compliqué...", répond-t-il prudemment.

La réaction de Rudy Demottte joint au téléphone par Baptiste Hupin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK