Rudy Demotte lance un appel aux déçus du cdH: "Le PS offre une alternative"

La majorité PS-cdH est toujours en place en Fédération Wallonie-Bruxelles alors que ce gouvernement tient sa réunion de rentrée ce mercredi.

Pour le ministre-président Rudy Demotte (PS), il faut continuer à travailler, malgré "l'amertume" qu'il ressent: "Les enjeux sont trop importants".

"Benoit Lutgen a posé un geste extrêmement déplaisant en déclarant qu'une formation politique était infréquentable. Il a créé une situation compliquée pour le pays, nous ne pouvons pas faire payer cela au citoyen".

Le cdH "champion des variations politiques"

"On a connu un cdH qui a dit que la N-VA était infréquentable, et puis a changé d'avis. On a connu un cdH qui s'est marié avec le PS, et puis qui a voulu reconstruire l'hymen pour se marier avec une autre formation et tourner la barre à droite. Dans les variations politiques, il y a aujourd'hui des champions" poursuit Rudy Demotte.

Parlant d'Alda Greoli, ministre cdH en charge de la Culture il évoque "quelqu'un avec qui j'ai de bonnes relations et qui a joué un rôle de gauche : lorsqu'elle a dit que l'assistanat doit être condamné, cela me choque évidemment. Tous ceux qui sont progressistes aujourd'hui sont blessés par ce type de propos; des amis du Mouvement ouvrier chrétien et de la CSC sont désorientés. Le Parti socialiste offre une alternative à ces gens, je leur fais un appel. Nous sommes capables d'être une force qui reconcentre tout ce qu'il y a de progressiste au sud du pays. Je n'appelle pas à la débauche du cdH. Je dis qu'il y a des valeurs de gauche qui sont oubliées aujourd'hui par cette formation centriste, mais nous, les socialistes, les incarnons".

Réseaux scolaires: "Passer de la compétition à la collaboration"

Rudy Demotte veut dépasser les anciens clivages entre chrétiens et socialistes dans le domaine des réseaux d'enseignement.  

"Je l'ai fait dans le domaine de la santé quand j'ai rapproché les hôpitaux gérés par les mutualités chrétiennes, socialistes, du privé, du public, sur base des bassins. On peut faire la même chose dans l'enseignement: passer d'un système de compétition, qui génère des dépenses et de la stérilité, à de la collaboration organisée sur base des bassins. Cela doit nous permettre de mettre en place des stratégies qui dépassent ces vieilles idées avec lesquelles on a vécu. Il faut passer de la compétition à la collaboration. Mais je ne dis pas que je suis pour la fusion des réseaux. Mon but est d'être plus efficace avec l'argent que l'on a".

Cohérence du cdH

"Pour monter dans le Pacte d'excellence, on va devoir trouver 250 millions. Si on suit les balises posées par le Conseil supérieur des finances (CSF), c'est impossible. Il y aura un acte très difficile à poser pour le cdH: en Wallonie il défend le respect des balises du CSF, d'un autre côté nous savons que nous allons devoir les dépasser pour pouvoir financer les programmes que lui-même défend. On va juger la capacité à être cohérent de cette formation politique" ajoute Rudy Demotte.

Décret Inscription

A l'avenir, le décret Inscription "vivra sous des formes modifiées, mais le décret vivra" déclare le ministre-président, alors que des voix se sont élevées cette semaine pour demander son abrogation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK