Roger Mené quitte la présidence de l'UCM

RTBF
RTBF - © RTBF

Roger Mené, président de l'Union des Classes Moyennes (UCM) depuis plus de 30 ans, a présenté sa démission avec "effet immédiat". C'est ce qu'a fait savoir l'organisation patronale ce mercredi. Des divergences de vue sont à l'origine de ce retrait.

C'est Roger mené lui-même qui a évoqué par communiqué les raisons de sa démission: "Après une trop longue période de divergence de vues, dans un climat exempt de toute convivialité, Roger Mené ne se représente pas à la présidence de la FNUCM mais démissionne avec effet immédiat ce mercredi".
C'est le vice-président René Somville qui assurera l'intérim. Le mandat de Roger Mené se terminait normalement à la fin du mois de juin. Un nouveau président sera désigné dans un mois. "Roger Mené reste administrateur de la FNUCM et président de l'UCM pour la province de Liège. Il continuera à collaborer à la défense des intérêts des indépendants et des PME", souligne l'UCM.  "Roger Mené a pris en mains dans les années 70 une organisation marginale. Il en a fait le premier groupe social francophone du pays, avec plus de 700 personnes employées sur 25 sites en Wallonie et à Bruxelles", rappelle l'UCM.
Roger Mené, président de l'UCM depuis près de 30 ans, a remis sa démission de la présidence de l'UCM mais garde toutefois son mandat de président de la section liégeoise de l'UCM.  Roger Mené est entré au conseil d'administration de l'UCM en 1968. Il sera élu président de l'UCM de la province de Liège en 1976 puis deviendra le président national de l'UCM. "C'est grâce à lui que l'UCM est devenue un partenaire social reconnu et respecté. Si les PME sont aujourd'hui reconnues comme le moteur de l'économie, si la protection sociale des indépendants approche à présent celle des salariés, c'est en grande partie à lui qu'on le doit", conclut l'Union professionnelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK