Réunion autour d'un budget wallon plombé par les mauvaises nouvelles

Christophe Lacroix constate que "les efforts devront effectivement être importants et généralisés à l’ensemble de nos politiques".
Christophe Lacroix constate que "les efforts devront effectivement être importants et généralisés à l’ensemble de nos politiques". - © BRUNO FAHY - BELGA

C'est leur premier grand devoir de la législature : les ministres wallons se retrouvent à 9 h ce matin, à " l'Élysette ", le siège du Gouvernement régional à Namur. Au menu, l'ajustement du budget 2014 et surtout la confection du budget de l'an prochain.

La tâche ardue car elle s’effectue sur fond d'économies importantes partout ou presque. "Les nouvelles s’accumulent donc l’épure budgétaire est encore plus complexe qu’il y a quelques semaines", commente Christophe Lacroix, le nouveau ministre wallon du Budget.

Il sait que son baptême du feu sera très chaud car avec les engagements pris en matière d'assainissement des finances publiques, avec les nouvelles règles comptables européennes qui ont redéfini les contours de la dette réelle, avec le ralentissement de la croissance, bref avec tous les nuages qui plombent le ciel wallon... les perspectives budgétaires sont noires.

C'est plus d'un milliard 100 millions d'euros d'économies que la Région devrait réaliser, soit près de 10% du montant total de son budget. Pour résorber progressivement ce trou jusqu'en 2018 il n'y aura pas de nouvelles taxes, a promis le Gouvernement wallon. Alors, à part pour le Plan Marshall et l'aide aux personnes handicapées, ce sera "ceinture" partout. Et déjà on a annoncé le non-remplacement de 4 fonctionnaires sur 5 au Service Public de Wallonie et la réduction des aides à la promotion de l'emploi. Deux exemples, parmi beaucoup d'autres. Christophe Lacroix : "Je constate que les efforts devront effectivement être importants et généralisés à l’ensemble de nos politiques".

Le Gouvernement wallon travaillera au moins jusqu'à la fin du week-end en gardant en plus un œil attentif sur le futur budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, intimement lié. Et l’autre œil sur ce qui se passe au Fédéral où certaines décisions de la future coalition pourraient avoir des répercussions sur le budget régional.

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK