Retour des vacances : suivant la destination, la quarantaine sera obligatoire ou recommandée

C’est la question qui secoue le monde politique depuis l’annonce des reconfinements locaux en Espagne ou au Portugal, en attendant, peut-être, d’autres pays : comment gérer le retour des vacances des zones à risques coronavirus ? Un comité de concertation s'est réuni ce matin pour évoquer la question. 

Premièrement, les règles seront les mêmes partout en Belgique – alors que la prévention est une compétence régionale – quel que soit le lieu d’habitation où l’aéroport d’arrivée. Deuxièmement, il y aura bien quarantaine obligatoire (en l’occurrence ici, une quatorzaine) si vous revenez d’un des pays classés en rouge par les Affaires étrangères. Voici, ce 8 juillet, les pays classés par couleur.

2 images
© Tous droits réservés

Si, par contre, vous revenez d’un pays classé orange – et actuellement, on y retrouve des pays appréciés des Belges comme l’Espagne ou le Portugal – la quarantaine sera fortement recommandée. Les voyageurs sont également invités à subir un test covid dès leur retour, et 9 jours après, des tests rendus obligatoires en cas de retour d’un pays "rouge".

Attention, le site des Affaires étrangères précise que la liste ci-dessus "doit être adaptée en fonction des décisions qui ont été prises lors du Comité de Concertation du 8 juillet 2020."On doit donc s'attendre à des modifications et la prise en compte de villes, régions ou arrondissements pour les codes couleurs, et non plus simplement par pays.

Des dispositions légales à modifier

Hier mardi, il était question de certaines difficultés d’ordre légale qui pouvaient empêcher le caractère obligatoire de la quarantaine. Celles-ci semblent en voie d’être résolues. Il existe déjà des textes qui permettent d’imposer une quarantaine, comme par exemple l’article 47/15 du Code wallon de l’action sociale et de la Santé. Mais il faut les adapter. Un travail qui sera réalisé dans les jours à venir au Parlement de Wallonie. A Bruxelles, cette ordonnance permet déjà d'imposer une quarantaine et des décisions de ce genre ont déjà été prises lors du début de l'épidémie du Covid-19.

Si vous partez en vacances, il faudra donc être très attentif aux recommandations des Affaires étrangères, à voir ici ou directement sur notre carte interactive en cliquant ici

Vous partez ou revenez d'une zone à risques ? Vous hésitez à partir ? Que faire si vous êtes positif au virus ? Quelques questions et nos réponses ici.

Les tour-opérateurs souhaitent des précisions

Les tour-opérateurs Tui et Sunweb réclament des précisions concernant le code couleurs défini par le comité de concertation afin d'accompagner les personnes revenant de voyages transfrontaliers dans des "zones à risque".

"Les couleurs rouge et vert sont claires mais comment vont-ils appliquer le code orange ?", se demande le porte-parole de Tui, Piet Demeyere. Le code rouge signifie qu'il s'agit d'une zone ayant enregistré des cas d'infection. "Dans ce cas, nous prendrons des mesures immédiates et n'y enverrons pas de touristes", affirme le porte-parole. "Le vert signifie qu'il ne s'agit pas d'une zone problématique. Mais qu'en est-il du code orange ?"

Le porte-parole fait notamment référence à la situation à Lerida, en Catalogne, où les habitants sont de nouveau soumis à des mesures de confinement en raison d'une forte augmentation du nombre d'infections. "Il est logique que Lerida obtienne un code rouge, mais la région qui entoure la ville deviendra-t-elle immédiatement orange, même si la cause de l'augmentation du nombre de cas est connue ?"

Le tour-opérateur Sunweb déplore également un manque de clarté. "Les Pays-Bas travaillent aussi avec un code couleurs mais sa signification est claire", souligne le porte-parole Tim Van den Bergh. "Le code orange correspond à un avis de voyage négatif", estime-t-il, ajoutant que Sunweb n'autorisera pas la poursuite des voyages dans des zones considérées à risque. "Si les voyageurs sont contraints à être placés en quarantaine, que ce soit en Belgique ou à l'étranger, ou que les plages ou les bars sont fermés, nous demanderons à nos clients de modifier leur réservation ou de chercher une alternative", assure M. Van den Bergh.

Journal télévisé de 13H du 08/07/2020

Extrait de notre journal de 13h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK