Retour de zone rouge et quarantaine: "Un test négatif ne suffit pas, il faut se mettre en retrait pendant 14 jours"

Le bilan de l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique était plutôt positif ce 31 août, selon la Conférence de Presse du Centre de Crise: les "efforts" consentis par la population se sont traduits par "l'aplatissement" des courbes, en particulier à Bruxelles et à Anvers, et des chiffres de contamination qui redescendent à l'échelle du pays.

Mais le Centre invite aussi à la prudence, à la veille de la rentrée, et au lendemain des retours de vacances. Qu'il s'agisse des élèves ous des travailleurs, le retour de zone rouge ou le contact avec une personne infectée signifie dépistage ET quarantaine, a expliqué Yves Van Laethem, de retour après... une quarantaine forcée. 

Que ce soit lorsque l’on revient d’une zone dite "rouge" ou d’un contact avec une personne positive au Covid-19, cette quarantaine, ou "quatorzaine", "signifie effectivement que pendant deux semaines, on va se retirer de ses contacts sociaux". Comme a dû lui-même le faire Yves Van Laethem.

Mais pourquoi cette quarantaine est-elle utile ? "Le virus, s’il vous infecte, ne va pas se manifester directement. Il mettra, en moyenne, cinq à six jours pour vous faire développer une infection clinique. Mais on sait qu’il va jusqu’à quatorze jours de période d’incubation. Et c’est pour couvrir ces quatorze jours d’incubation que vous allez donc devoir pendant quatorze jours devoir effectuer ce retrait d’un certain nombre de faits de la vie sociale", a indiqué le porte-parole.

Un frottis négatif ne suffit pas

Il ajoute également que le fait d’être négatif à un frottis nasal pratiqué quelques jours après un retour de vacances, par exemple, "ne signifie pas forcément que vous resterez négatif. Il peut y avoir trop peu de virus pour être détecté. Et donc ce premier frottis, est un point qui peut vous conforter mais certainement pas signifier l’arrêt de cette quarantaine parce que l’infection peut encore se révéler par la suite".

Le centre de crise rappelle par ailleurs plusieurs principes :

  • Le travail à domicile reste à privilégier lorsque c’est possible.
  • Il faut rester à la maison si on se sent malade ou qu’on a des symptômes.
  • Les employés revenant de "zone rouge" dans les deux dernières semaines doivent se mettre en quarantaine, le télétravail reste néanmoins possible mais ils ne peuvent pas se rendre au travail ou avoir des contacts avec des clients.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK