Résolution sur les visites domiciliaires: le MR s'abstient au parlement wallon

Le MR s'est abstenu mardi matin, en commission du parlement wallon, sur une proposition de résolution PS-Ecolo, soutenue par le cdH, demandant au gouvernement wallon de plaider auprès du Fédéral l'abandon de son projet de loi sur les visites domiciliaires.

"C'est une compétence purement fédérale, donc on s'abstiendra", a indiqué le chef de groupe MR Jean-Paul Wahl, à propos de ce projet fédéral visant à autoriser les visites domiciliaires de la police afin d'interpeller - en vue de leur expulsion - des personnes en séjour illégal ayant fait l'objet d'un ordre de quitter le territoire.

"On ne fuit pas le débat, puisqu'il a lieu à la Chambre. Ca ne veut pas dire non plus qu'on n'entend pas les choses, je peux d'ailleurs entendre un certain nombre d'arguments", a-t-il ajouté, alors que plusieurs figures de son parti ont fait part de leur opposition au projet, de même que plusieurs sections locales dans les communes.

Mais le Premier ministre Charles Michel (MR) "a considéré que des contacts devaient encore être pris et le débat (sur le projet de loi) a donc été suspendu", a rappelé le réformateur pour justifier l'abstention de son groupe.

Résolution symbolique

Côté socialiste, le chef de groupe Pierre-Yves Dermagne a insisté sur le caractère symbolique de la résolution, alors que de nombreuses communes en Wallonie ont déjà adopté des motions similaires contre le projet de loi fédéral.

Il souligne la nécessité de soulever tous les moyens possibles pour s'opposer au projet, notamment en invitant le gouvernement wallon à saisir le comité de concertation.

Pour Hélène Ryckmans (Ecolo), le débat est tout à fait légitime au parlement wallon, vu les impacts concrets sur les communes, un niveau de pouvoir dont la Région a la tutelle.

Le cdH, lui aussi dans l'opposition au Fédéral, a également soutenu la proposition de résolution par la voix de son chef de groupe Dimitri Fourny.

Quant au ministre-président Willy Borsus (MR), il a mis en doute l'opposition d'une large majorité de la population wallonne au projet fédéral en isolant, dans les résultats d'un sondage paru ce mardi dans la presse, le fait que 42% des sondés sont favorables au projet, tandis que 10% s'abstiennent de s'exprimer. Le sondage montre également que 45% des sondés sont opposés au projet de loi.

Outre la demande au Fédéral de retirer son projet de loi, le texte de la résolution demande au gouvernement wallon de soutenir toute politique visant à faire de la Belgique "une terre d'accueil en matière d'asile dans le cadre de l'État de droit".

Reportage dans notre JT 13 heures:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK