Reprise des travaux du RER: "D'abord entre Goenendael et Bakenbos, puis entre Ottignies et Louvain-la-Neuve"

Après l'annonce de Charles Michel (MR), le Premier ministre, ce mardi matin sur La Première, le ministre de la Mobilité François Bellot l'a confirmé : les travaux du RER reprendront le 25 mars prochain. Le chantier redémarrera sur un tronçon entre Groenendael et Bakenbos.

Les travaux reprendront d’abord sur "le tronçon de 9 km entre Groenendael et Bakenbos, suivi du tronçon Ottignies - Louvain-la-Neuve", a confirmé François Bellot. "La fin des travaux est espérée pour fin 2024. Il est inutile d’attendre la mise à quatre voies sur cette ligne pour voir l’offre améliorée. Au fur et à mesure, l’objectif est d’arriver à proposer un train toutes les quinze minutes sur cette ligne".

Concernant la ligne 124, soit celle qui relie Bruxelles à Nivelles, il faudra encore patienter. "Il faudra un peu plus de dix ans pour la voir aboutir, explique le ministre. Il y a des permis qui ont expiré et des recours toujours en cours. Nous allons organiser des réunions pour discuter avec les personnes qui ont introduit ces recours afin de prendre en compte leurs remarques." "Le tronçon entre Braine l’Alleud et Waterloo sera lancé à la mi-2018", ajoute François Bellot.

Toute la Wallonie est concernée

"Au mois de mars, il y aura la reprise des travaux pour le RER. C'est très important parce que c'est un dossier qui était enlisé depuis plusieurs années maintenant", a déclaré le Premier ministre sur La Première.

"Je suis originaire du Brabant wallon, une région très concernée, a rappelé le Premier ministre. Toute la Wallonie est concernée. Il y a des régions flamandes très concernées par cette liaison avec Bruxelles."

Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR) avait annoncé en juillet 2016 un investissement d'un milliard d'euros dans le rail, notamment pour le RER. "Au mois de décembre, en comité de concertation, nous avons validé le principe pour mettre sur les rails ce milliard d'euros supplémentaires d'investissements", a ajouté Charles Michel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK