Renvoyer des migrants soudanais: "C'est le régime de Vichy qui se débarrasse des juifs allemands"

Au micro de Débat-Première, la position d'Hervé Hasquin à l'égard de Theo Franken est sans ambiguïté.
Au micro de Débat-Première, la position d'Hervé Hasquin à l'égard de Theo Franken est sans ambiguïté. - © Tous droits réservés

L'invitation par Theo Francken d'une représentation de fonctionnaires du Soudan pour discuter du retour au pays de migrants soudanais présents en Belgique a suscité de nombreuses réactions. Chez les défenseurs des droits humains, mais aussi au sein même des milieux libéraux. Ancien recteur de l'ULB, et homme politique, Hervé Hasquin fut aussi un ministre libéral. Au micro de Débat-Première, sa position à l'égard de Theo Franken est sans ambiguïté: renvoyer des réfugiés vers une dictature rappelle une pratique qui remonte à la période la plus noire de notre histoire récente. 

"Rapatrier des réfugiés dans une dictature qui est quand même sanglante et dont le président est condamné par un tribunal international est assez inquiétant. J'avouerai que cela me fait penser à ce qui s'est passé pendant la guerre. C'est le régime de Vichy, de Pétain et de Laval qui se débarrasse des juifs allemands qui avaient fui le régime nazi, en les rendant à Hitler en 1941-42. Et l'on sait ce qu'il est advenu. Donc, j'ose espérer, car rien n'est encore conclu, qu'une prudence extrême et une vigilance de tout instant sera présente au moment où ses rencontres se dérouleront. Il faut se souvenir de ce qu'il peut arriver à des êtres humains lorsqu'ils sont renvoyés dans des régimes honnis et méprisables."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK