Sur le plan politique, la rentrée, en douceur, se fera sur le nucléaire

Cela a été une des infos de l'été: la cuve du réacteur nucléaire de Doel 3 a des micro-fissures. Le réacteur a, beine entendu, été fermé sur le champ, comme Tihange 2, pour les mêmes raisons.

A ce jour, il n'est toujours pas acquis que ces réacteurs puissent redémarrer dans les prochaines semaines, ce qui risque de provoquer des coupures de courant l'hiver prochain, surtout si cet hiver est très rude.

Comment empêcher qu'une partie du pays se retrouve sans électricité en plein milieu d'un hiver très froid ?

C'est la question du jour pour le Premier Ministre et ses principaux ministres.

Il faut mettre les choses à plat pour examiner la situation

Le secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, participera bien entendu à ce kern, ce conseil des ministres restreint, mais également, le directeur général de l'Agence fédérale de Contrôle Nucléaire, Willy De Roovere.

Il s'agit en effet de faire le point de la situation et trouver les moyens de garantir l'approvisionnement électrique l'hiver prochain, d'autant que les importations des pays voisins seront moins faciles.

On pourrait aussi aborder la succession de Willy De Roovere La désignation de son successeur pourrait toutefois s'avérer délicate, vu le contexte actuel et les récentes déclarations de Willy De Roovere, accusé par certains de créer la panique. Il aurait dû partir à la retraite il y a plus d'un an et il n'a pu le faire, faute d'un gouvernement.

Philippe Walkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK