Rentrée du parlement wallon: quelques dossiers pourraient électriser l'assemblée

Deux semaines après le gouvernement wallon, c'est au tour du parlement wallon d'effectuer sa rentrée ce mercredi, avec un ordre du jour assez léger au menu des députés. Mais il le sera peut-être moins dans les prochains mois car, dans cette dernière ligne droite avant les élections régionales du mois de mai 2019, quelques dossiers pourraient encore électriser l'assemblée. Ce sont quelques dossiers à fort potentiel de crispation : au sein du gouvernement wallon d'abord, et sur les bancs du parlement ensuite.

Il y a par exemple la fameuse bulle des certificats verts, c'est-à-dire du système de soutien aux énergies vertes, un système qui avait complétement dérapé avec la filière photovoltaïque, et une ardoise qu'il faut aujourd'hui effacer. Coût estimé: 800 millions d'euros au moins, voire le double en fonction des options qui seront retenues. Les ministres MR et cdH ne parviennent pas à s'entendre à ce sujet, et les débats s'annoncent ensuite explosifs entre les députés.

Il y a aussi la réforme du système APE (Aides à la promotion de l'emploi). L'annonce de cette réforme a engendré au début de l'été la plus grosse manifestation de ces dernières années dans les rues de Namur, rassemblant des milliers de représentants du secteur associatif inquiets.

Et puis il y a la mise en place d'une assurance autonomie pour faire face au vieillissement de la population, mais dont le principe et même le coût en partie supporté par les ménages divisent les formations politiques. Tout cela au cours d'une très longue période électorale, ce qui ne manquera pas d'ajouter du piment là où il y en a déjà beaucoup.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK