Remplacement des F-16: "Vandeput a été informé de l'étude sur les F-16 en septembre 2017 par l'armée"

Steven Vandeput, ministre de la Défense.
Steven Vandeput, ministre de la Défense. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) a été informé en septembre 2017 du fait que les avions F-16 pouvaient selon le constructeur Lockheed Martin continuer à voler plus longtemps. C'est ce qu'a affirmé le président du parti socialiste flamand sp.a John Crombez lors d'un débat organisé par le magazine Knack.

Steven Vandeput aurait été informé par l'armée belge le 18 septembre 2017, via un e-mail qui a été envoyé à 9h15, que selon Lockheed Martin la durée de vie des engins pouvait être prolongée. Selon John Crombez, la Défense aurait indiqué au ministre ne pas pouvoir prendre de décision à cet instant quant au remplacement des F-16, car les fondements étaient insuffisants. Il était par ailleurs tout à fait possible, selon la Défense, d'étendre le déploiement des avions et dès lors "préférable d'attendre avant de prendre une décision".

Députée à la Chambre et présidente de la commission Défense, Karolien Grosmans (N-VA) a répondu pendant le débat que le ministre n'avait pas menti. "Il a toujours prétendu qu'il n'y avait pas d'études, et il n'y a pas d'études sur les F-16 belges, le type le plus ancien", a-t-elle dit. De plus, il serait faux de prétendre que le ministre a été mis au courant, selon elle. Le comité d'audit fédéral qui a mené un audit externe a conclu plus tard que "la note technique n'a pas eu d'impact sur la procédure", et que le ministre n'avait pas été informé.

C'est logique, invoque John Crombez : afin de se pencher sur tous les documents au sein de la Défense, le comité d'audit avait besoin d'une autorisation de sécurité qui n'a pas été octroyée.

Archives: Commission Défense F-16 : audition du colonel X le 18/04

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK