Remplacement des F-16: la Défense joue son rôle de "grande muette"

La Défense ne souhaite pas réagir à ce stade aux informations de presse selon lesquelles elle a commandé auprès du constructeur américain Lockheed Martin une étude dont les conclusions permettent la prolongation, à coûts limités, des F-16 opérationnels en Belgique. "C'est prématuré", a-t-elle indiqué mardi, invitée à réagir.

Le ministre de la Défense Steven Vandeput a affirmé mardi matin ne pas être au courant de l'existence d'une telle étude. Il a admis que si elle existait et que son contenu était avéré, "il y avait un problème". A la manœuvre dans le cadre de la procédure de sélection de nouveaux avions de chasse en remplacement des F-16, le ministre N-VA avait toujours nié l'existence d'une telle étude.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK