Remaniement du gouvernement: Charles Michel va-t-il demander la confiance?

Les débats sont toujours animés à la chambre à propos de ce possible vote de confiance du gouvernement remanié. Avec une nouveauté, le PS est venu avec une nouvelle motion soutenue par la N-VA.

Ce mercredi soir, avec 79 votes pour et 41 votes contre, la Chambre a demandé au gouvernement de solliciter sa confiance. Charles Michel n’a aucune obligation légale de demander cette confiance. Mais la pression politique qui émane de l'opposition est forte. " Le Gouvernement Michel II n’est pas encore très clair. Si c’est un gouvernement Orange bleu avec d’autres priorités, avec un autre programme : il faut demander la confiance de la chambre ", s’est exclamé Karl Vanlouwe, Sénateur N-VA, mercredi soir dans l’émission "A Votre Avis" sur la RTBF. Le Premier ministre n'a pas encore réagi. Denis Ducarme, le ministre fédéral des classes moyennes, semble indiquer que Charles Michel ne demandera pas cette confiance.

Un autre outil : la motion de méfiance ? 

"Les prérogatives du parlement sont claires. Ce qui équilibre la confiance, c’est le vote de méfiance et je m’étonne qu’aucun parti n’ai activé les prérogatives qui sont les leurs", explique Denis Ducarme, ce jeudi matin sur La Première.

Selon, Ahmed Laaouej, le chef de groupe PS à la chambre, "c’est le monde à l’envers de nous demander de faire une motion de défiance pour les mettre en minorité. Or, ils se sont mis en minorité tout seul… à eux de voir si par un changement de politique, ils peuvent obtenir la confiance d’une majorité du parlement".

Pour l'opposition verte, mieux vaut les affaires courantes qu'un gouvernement qui continue : " Charles Michel et son gouvernement nous ont demandé un mandat pour soutenir le pacte sur les migrations. Aujourd’hui c’est nous qui leur disons de la même façon : venez face à nous avec un programme clair. Ils ne peuvent pas gagner des deux côtés : continuer avec la N-VA et demander aux partis d’opposition de soutenir les décisions qu’ils prendront ", explique Georges Gilkinet, le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre.

Vu tous ces développements, y aura-t-il une demande de confiance à la chambre ? La réponse est attendue d'ici mardi prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK