Réfugiés syriens: Theo Francken prêt "à faire plus" mais avec un "si"

Theo Francken a fait cette déclaration après la disparition, au large de l'Italie, d'un navire transportant des réfugiés. "Il n'y a pas de solutions faciles pour éviter ce genre de drame", souligne M. Francken, qui estime qu'il y a toutefois des possibilités "pour faire plus".

"Mais, cela doit se faire dans le cadre d'accords au niveau européen sur une répartition équitable dans laquelle chacun est prêt à faire sa part. Dans un tel scénario, la Belgique peut vraisemblablement accueillir plus de personnes, mais il ne faut pas oublier que le nombre pour 2015 a déjà doublé".

Cette année, la Belgique accueillera 300 réfugiés syriens.

Pour information, hors d'Europe, le Liban accueille, à lui seul, environ un million de réfugiés syriens. La Turquie en accueille plus de 600 000. De fait, il semble que la Belgique et ses quelques centaines de réfugiés syriens soit en mesure de "faire plus". Pourtant, la perspective d'un accord européen ne semble pas devoir renvoyer cet hypothétique effort à un futur proche. Un tel accord reste en effet peu probable en l'état actuel des choses.

Pour rappel, plus de 3500 migrants ont perdu la vie l'année dernière, noyés dans la mer Méditerranée en tentant de gagner l'Europe. Un triste record qui sera sans doute dépassé cette année. D'autant que les Européens n'ont pas vraiment mis les moyens pour lutter contre cette hécatombe.

@julienvlass avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK