Réforme du permis de conduire en Wallonie: une faute grave au théorique sera tolérée

Le gouvernement wallon a approuvé définitivement ce jeudi la réforme de la formation à la conduite (permis B). La réinstauration de la faute grave entraînant l'échec à l'examen théorique est confirmée, mais contrairement à une version précédente du projet, une faute grave sera tolérée.

"Après avis du Conseil supérieur wallon de la Sécurité routière, il est convenu que deux erreurs aux questions relatives aux infractions du troisième degré (brûler un feu rouge, prendre un sens interdit, etc.) ou du quatrième degré (faire demi-tour sur l'autoroute, etc.) entraîneront l'échec automatique à l'examen théorique", indique le ministre wallon de la Sécurité routière Maxime Prévot (cdH) dans un communiqué.

La réforme de la formation à la conduite doit entrer en vigueur au 1er janvier 2018. Elle prévoit aussi, concernant la formation pratique, des améliorations des deux filières (libre et auto-école) tout en laissant le libre choix de l'une ou de l'autre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK