Réforme des quotas INAMI: "Un scandale communautaire" pour le CIUM

Réforme des quotas INAMI: pour le CIUM, c'est "un scandale communautaire"
Réforme des quotas INAMI: pour le CIUM, c'est "un scandale communautaire" - © SOPHIE KIP - BELGA

La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière le projet de loi de la ministre de la Santé, Maggie De Block, organisant à l'avenir une répartition des quotas INAMI pour les candidats-médecins fixée par la Cour des comptes selon les chiffres de la population par Communauté. La Cour doit établir cette clé annuellement avant le 31 mars.

La majorité a voté en faveur du texte avec le sp.a. Le PS, le cdH et DéFI ont voté contre le texte ainsi qu'un écologiste. Le reste des Verts s'est abstenu.

Le CIUM (Comité InterUniversitaire des étudiants en Médecine) a annoncé dans un communiqué être "révolté par un projet de loi scandaleux qui balaie les évidences statistiques qui décrivent une pénurie en Wallonie." Selon eux, "la Flandre remplacera plus de médecins d’ici 2025 (150% du pourcentage de médecins partant à la pension) que la Wallonie (43%)."

Et d'ajouter que "cette nième décision confirme l’attitude irresponsable et inconsciente avec laquelle le gouvernement MR/N-VA traite les questions liées aux soins de santé."

Le Comité considère que cette décision sera responsable d’une pénurie prononcée de médecins tant de généralistes que de spécialistes et que la population sera la victime de ces décisions, tant la qualité des soins risquent de diminuer. "Le CIUM s’engage à consulter les députés engagés dans le combat afin d’envisager des solutions communes."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK