Réforme des pensions: les raisons de la manifestation de ce mercredi

Les syndicats ont défilé en front commun ce mercredi
Les syndicats ont défilé en front commun ce mercredi - © DIRK WAEM - BELGA

Les trois syndicats organisent ce mercredi une manifestation nationale à Bruxelles contre la réforme des pensions voulue par le gouvernement Michel. Le système des pensions à points est particulièrement en ligne de mire.

Les syndicats avancent quelques chiffres: le montant moyen de la pension pour un salarié isolé est de 882 euros par mois pour les femmes et de 1.181 euros pour les hommes. Des montants, disent-ils, déjà parmi les plus bas d'Europe et que des mesures comme la moindre prise en compte des périodes d'inactivité viennent encore un peu plus pénaliser.

Et puis, il y a la réforme phare de gouvernement Michel de reporter l'âge légal de la pension à 67 ans, décidée en début de législature, en même temps que les restrictions aux plans de fin de carrières, qui reste toujours en travers de la gorge des syndicats. Elle aurait pu être atténuée, pour certains travailleurs, par la reconnaissance de la pénibilité de leur métier. Mais ici aussi, la négociation qui doit débuter la semaine prochaine s'annonce compliquée. Elle ne compensera pas l'actuel système de tantièmes préférentiels des fonctionnaires et elle risque, selon les syndicats, de se traduire pour l'ensemble des travailleurs par une perte financière.

Enfin, ils redoutent le projet, à terme, de pension à points. Bref, c'est l'ensemble des réformes égrenées tout au long de la législature en matière de pensions que les syndicats dénoncent ce mercredi dans les rues de Bruxelles.

Reportages et directs de notre JT 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK