Réforme des pensions dans la fonction publique: un premier pas est franchi

On sait que la volonté du gouvernement à terme est d'harmoniser les différents systèmes de pension: pensions privées et publiques.

Premier pas : harmoniser notamment la durée de carrière nécessaire pour accéder à la pension. Le gouvernement a donc décidé de supprimer progressivement à partir de 2016 la prise en compte des années d'étude pour le calcul de la carrière dans le secteur public. C'est le premier volet de ce projet de loi.

Deuxième point du projet: la suppression du bonus pension. Ce bonus avait pour objectif d'inciter financièrement les travailleurs âgés à rester au travail au-delà de l'âge de la retraite anticipée, un bonus qui, par ailleurs, avait aussi permis de relever le niveau des pensions les plus basses.

Enfin le gouvernement entend désormais permettre le cumul illimité d'une pension de retraite avec les revenus d'une activité professionnelle soit à 65 ans soit après 45 ans de carrière.

Tout ceci constitue un premier pas dans la réforme des pensions voulue par la majorité.

D'autres projets de loi devraient suivre, notamment celui qui concrétisera le relèvement de l'âge de la retraite à 67 ans, et ce avant la mise sur pied du fameux Comité national des Pensions prévue en juin et qui doit, selon le gouvernement, lancer la concertation sociale sur la réforme des pensions.

Un autre point s’est invité aujourd’hui en séance plénière: le texte de loi qui traduit l'accord intervenu entre patrons et syndicats sur la fameuse marge salariale et des salaires mis à la diète. Cet accord prévoit une augmentation dans le secteur privé de 0% en 2015, et de 0,5% en 2016, 0,5% auxquels pourront s'ajouter 0,3% de la masse salariale mais cette fois en net. C’est la concrétisation de l’accord conclu fin janvier au sein du groupe des 10 et que le gouvernement s’était engagé à respecter.

MP Jeunehomme

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK