Record jamais vu des emprunts hypothécaires en Belgique

Cette année, le Belge a investi dans la brique comme jamais. Du moins, si l’on se fie aux prêts hypothécaires négociés ces douze derniers mois. Bien que la Banque Nationale recommande aux banques de se montrer prudentes lorsqu'elles accordent un prêt, les crédits hypothécaires nouvellement conclus ont crevé le plafond de 50 milliards !

La progression est constante ces dernières années mais les 12 mois qui viennent de s’écouler marquent la période d’une pierre blanche. Il y a probablement dans ce record, une part d’effet de rattrapage après la période Covid mais la tendance du marché, depuis 3 ans au moins, est très dynamique, bien au-delà de ce qu’on observait il y a 8 ou 10 ans.

3 images
Le montant emprunté ces douze derniers mois dépasse les 50 milliards d’euros. La tendance à la hausse s’observe surtout depuis 3 ans. © Banque Nationale de Belgique

Pas de risque démesuré

Les banques ont-elles accordé des prêts à tout-va, sans considérer le risque que présentent l’investissement et le demandeur du prêt ? Apparemment pas ! Suivant en cela les recommandations européennes, la Banque Nationale a préconisé la prudence. Les crédits consentis sont sains et sans risques exorbitants quand bien même la BNB estime que les prix de l’immobilier sont aujourd’hui surévalués de 14% en Belgique !

Les jeunes couples ne sont pas écartés

On pourrait imaginer qu’avec le resserrement des conditions d’octroi, les jeunes accèdent moins facilement au prêt hypothécaire. Ce n’est pas tout à fait faux. Durant la décennie précédente, ils constituaient parfois jusqu’à 45% des emprunteurs. Depuis, la courbe s’est un peu tassée. Mais les jeunes couples restent les plus nombreux à obtenir un prêt. Sans doute parce que les banques leur accordent encore un régime de faveur lors du premier investissement immobilier : ils peuvent toujours emprunter jusqu’à 90% de la valeur du bien.

3 images
Plus d'un tiers des emprunteurs sont des moins de 35 ans © Banque Nationale de Belgique

Vite pendant que les taux sont bas !

Le moins curieux des observateurs le sait : les taux d’emprunt sont à un niveau historiquement bas… qui n’est pas fait pour durer. Alors que la reprise se profile, que l’inflation remontre le bout du nez, on voit poindre la fin des taux plancher. Cela donne sans aucun doute un coup d’accélérateur au marché hypothécaire. La performance des 12 derniers mois pourrait donc être un record désormais difficile à battre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK