Razzia sur la chnouf: 2019, année record de saisies de drogue en Belgique

Vue sur Anvers et découverte d'un trafic de cocaïne, en 2009
5 images
Vue sur Anvers et découverte d'un trafic de cocaïne, en 2009 - © BELGA

Une croissance dopée de 660% en cinq ans. C'est la cocaïne qui décroche la palme de la drogue la plus saisie en Belgique, selon les chiffres communiqués mercredi par l'administration générale des Douanes et Accises et le ministre des Finances Alexander De Croo. La cocaïne est la drogue la plus saisie en Belgique. Au port d'Anvers, 119 découvertes ont été enregistrées l'année dernière, représentant 61,8 tonnes de cocaïne, soit une augmentation de près d'un quart par rapport à l'année précédente.

Les trois principaux expéditeurs de drogues dures restent inchangés: le Brésil, l'Équateur et la Colombie. En outre, 1.878 kg d'héroïne, 504 kg de marijuana et 1.129 kg d'autres substances prohibées ont été saisis à Anvers. La douane travaille actuellement sur un contrôle à 100% des conteneurs qui arrivent au port d'Anvers. Cette analyse approfondie doit être rendue possible grâce à des analyses de risques, à l'e-nose (nez électronique) et à l'intelligence artificielle. L'année 2019 constitue une année record pour les saisies de drogues en Belgique. 

 

Exemple de contrôle: ici, des marchandises venant du Costa Rica

Le stock de bambous d’un container du Costa Rica est analysé. Après être passé par le scanner, la vérification physique peut commencer. D’abord à l’œil, puis avec une longue pique en métal pour voir si des sachets de cocaïne ne sont pas glissés dans les plantes. Ensuite, les douaniers passent finalement avec un chien renifleur. (Mélanie Joris / Laurent Van De Berg)  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK