Raoul Hedebouw (PTB): "Nous ne serons pas au pouvoir avant 10 ou 15 ans"

Conseiller communal, député fédéral et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw était ce samedi 21 mai l’invité du Grand Oral RTBF/Le Soir sur La Première. Deux ans après les élections fédérales de mai 2014, le Parti du Travail de Belgique est crédité de 13,5 % d’intentions de vote (*), ce qui fait de lui la 3ème formation politique du Sud du pays derrière le PS et le MR.

Fin communicateur, Raoul Hedebouw apparaît comme l’artisan de cette progression constante dans les sondages. Il précise ce qu’est le PTB ("une gauche radicale", explique-t-il), ce qu’il n’est pas ("un parti d’extrême-gauche"), et il s’exprime aussi sur les dossiers qui font l’actualité et notamment la grève dans les prisons.

"Oui j’ai de l’empathie pour le fait que les agents pénitentiaires sont à bout", affirme le porte-parole du PTB.

 

(*) L’enquête Ipsos/RTL/Le Soir a été réalisée du 6 au 12 mai 2016 auprès de 2553 répondants dans les 3 régions du pays. La marge d’erreur maximale est de +3,1 % en Wallonie, +3 % en Flandre et + 4,4 % à Bruxelles.

L’interview de Raoul Hedebouw a été réalisée par Bernard Demonty, journaliste au journal Le Soir, Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information à la RTBF, et Jacques Crémers, chef de rédaction de La Première/RTBF.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK