Raoul Hedebouw (PTB) conclut les négociations wallonnes : "Cela ne sert plus à rien de revoir le PS"

Raoul Hedebouw (PTB) conclut les négociations wallonnes: "Cela ne sert plus à rien de revoir le PS"
Raoul Hedebouw (PTB) conclut les négociations wallonnes: "Cela ne sert plus à rien de revoir le PS" - © Tous droits réservés

Le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw s’est exprimé auprès de la RTBF à la sortie de la rencontre avec les négociateurs wallons, Paul Magnette et Elio Di Rupo. "Cela ne sert plus à rien de revoir le PS", a-t-il déclaré après avoir discuté toute la journée de ce mardi avec les deux mandataires du PS.

Par cette déclaration, le Liégeois acte un constat d’échec entre PS et PTB. Selon lui, il n’y a eu aucun signal de rupture envoyé par les négociateurs du parti socialiste. Plus tard dans la soirée, Raoul Hedebouw a posté un long message sur sa page Facebook. Il y témoigne son impression d’avoir assisté à "du mauvais théâtre". Il estime aussi qu’on "ne peut donner de l’espoir que si on rompt avec la politique néolibérale appliquée ces 25 dernières années", ce qui selon lui était impossible avec des socialistes qui appliquent les "mêmes recettes". "Je crois que certaines têtes sont déjà ailleurs en train de réfléchir déjà à d’autres partis", a-t-il déclaré au micro de la RTBF.


►►► À lire aussi : Thierry Bodson (FGTB) : "Sans coalition PS-PTB-Ecolo, la sociologie wallonne ne sera pas respectée"


Les négociations ont débuté ce mardi matin, dès 11 heures. La première phase a coulé jusque 12h15 avant que les élus PTB et socialistes ne prennent congé l’un de l’autre pour se retrouver dans l’après-midi. C’est en sortant de cette deuxième foulée de négociation que le PTB a claqué la porte. Pourtant, dès le début de la journée, Paul Magnette avait laissé entendre une ouverture au Parti des Travailleurs de Belgique en Wallonie. Dans un tweet, il a déclaré : "Nous voulons donner toutes ses chances à une majorité de gauche en Wallonie, et nous considérons que le PTB devrait être reçu par les informateurs comme ils ont été reçus pas le Roi".

Paul Magnette confirme que le PS maintient son invitation pour jeudi, "laissant la porte ouverte". Mais les déclarations de Raoul Hedebouw mettent, semble-t-il, un point final à toute alliance possible entre les deux partis de gauche et balayent donc les espoirs communiqués par le bourgmestre de Charleroi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK