"Qui essaie d'entrer illégalement en Europe doit perdre le droit d'asile" pour Theo Francken

Dans une interview au Nieuwsblad, le secrétaire d'état à l'asile et l'immigration N-VA Theo Francken a déclaré travailler sur une proposition personnelle pour tenter de régler la crise de l'immigration illégale, à laquelle il veut mettre définitivement fin. "Cette migration illégale doit cesser, dit-il. Parce qu'à part pour les 15% en faveur de frontières ouvertes, le soutien d'une majorité de la population fond comme neige au soleil. Des gens qui ne sont pas du tout racistes, mais qui pensent rationnellement. "

Lundi, déjà,  dans Il Giornale, le secrétaire d'Etat N-VA appuyait la nouvelle politique italienne en la matière et plaidait une nouvelle fois en faveur de la "solution d'un camp de réfugiés en Afrique du Nord", à partir du moment où l'Italie et Malte refusaient l'entrée de migrants sur leur territoire comme ils l'ont fait avec le bateau Aquarius.

Alors, l'homme politique le plus populaire de Flandre avance son idée personnelle, tout en soulignant qu'il ne parle pas au nom du gouvernement: refuser toute demande d'asile faite en Europe. "N'y a-t-il pas d'endroits sûrs en Afrique du Nord?" demande-t-il. Pour lui, "si vous essayez de venir illégalement en Europe, vous n'avez plus le droit d'entrer dans l'UE plus tard. Il est frénétique que vous payiez d'abord un passeur, que vous rendiez le crime organisé plus riche et que, si vous y retourniez plus tard, vous puissiez toujours entrer. Nous préconisons le modèle australien. Quiconque tentera illégalement d'entrer dans le pays par bateau sera renvoyé et ne bénéficiera pas de l'asile".

Mais pas question d'instaurer des "hotspots" qui traiteraient les demandes hors Europe comme suggéré par Guy Verhofstatdt: "C'est une très mauvaise idée. Si vous créez des lieux où vous entendez que vous entrez en Europe, cela provoquera une attraction gigantesque. Quel pays va vouloir ça? Cela signifie que vous déplacez les frontières de l'UE au-delà de l'Europe. Alors les réfugiés ne devraient même pas venir en Europe, mais juste quelque part en Afrique. Ensuite, des dizaines de millions de réfugiés viendront ici. Ce serait complètement le chaos". 

Ce ne serait que via les camps de l'ONU dans la zone de guerre que les réfugiés pourraient encore  faire une demande d'asile pour entrer en Belgique ou en Europe: "Les réfugiés n'auront plus à traverser tout le Sahel pour demander l'asile en Afrique du Nord. L'ONU sait également qui sont les vrais réfugiés. Vous n'allez pas créer un nouvel effet d'aspiration."

 C'est une recette que l'Australie applique, dit Francken et qu'il veut complètement prendre en charge. Et qui s'accompagnerait évidemment du refoulements des réfugiés qui tentent de venir en Europe par la mer, proposition qui avait déjà créé un tollé. Tout comme devrait en provoquer un ce pas plus loin...

Immigration: le système australien peut-il être mis en place chez nous?

Le Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) avait déclaré vouloir s'inspirer du système australien en matière d'immigration. En Australie, il y a d'une part l'immigration par le moyen de visas de travail, et puis il y a les...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK