Quelles vacances pour les Belges? "Dans certains cas, on a été mis sur liste noire"

Philippe Goffin, ministre des Affaires étrangères et de la Défense.
Philippe Goffin, ministre des Affaires étrangères et de la Défense. - © RTBF

CQFD, ce qui fait débat, en mode grand entretien : 25 minutes avec un invité pour vous aider à mieux comprendre l'actualité. Ce mercredi la 3ème phase de déconfinement a été présentée aux Belges, à l'issue d'un Conseil National de Sécurité. A l'ordre du jour : l'horeca, la culture, le sport et le tourisme. C'est sur ce dernier point que nous nous sommes davantage penchés aujourd'hui. Pour en parler, le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin, était notre invité. 

Où pourrons-nous partir en vacances cet été?

A partir du 8 juin, les excursions d'un jour sont à nouveau autorisées en Belgique (les parcs d'attraction restent toutefois fermés jusqu'au 1er juillet). "La Belgique est un beau pays. Et à partir du 8 juin, nous pourrons revoyager au sein de nos frontières. C'est plutôt une bonne nouvelle", se réjouit Philippe Goffin. "Les cafés, gîtes, restaurants et campings sont rouverts. Ca c'est pour la Belgique", précise le Ministre des Affaires Etrangères. Car il est vrai qu'il faudra par contre attendre le 15 juin avant de pouvoir voyager en Europe. Les frontières Belges rouvrent avec les autres pays européens à cette date, à savoir les Etats Membres de l'Union Européenne, ceux qui font partie de l'espace Schengen (Suisse, Norvège, Islande et Lichtenstein), et la Grande-Bretagne. "C'est la possibilité d'entrée et de sortie de la Belgique. Mais il faut évidemment ajouter la situation propre à chacun des pays. Certains émettent des restrictions. D'autres pas."

La Belgique ne peut pas décider que tel ou tel pays sera accessible. Vous devez vous renseigner avant de réserver.

Rappelons que l'Italie a par exemple rouvert ses frontières ce 3 juin, que la France compte le faire à partir du 15, et l'Espagne dès le 1er juillet. Et ce, sans condition particulière pour les touristes. "Par contre dans certains pays comme la Grèce ou la Croatie, c'est un petit peu plus compliqué. Donc le conseil que nous donnons et qui est très clair, c'est évidemment de s'informer avant de réserver et de voyager, de la situation propre à chaque Etat. Puisque la Belgique ne peut pas décider évidemment depuis ses frontières que tel ou tel pays sera accessible." Rendez-vous pour cela sur le site des Affaires étrangères, catégorie "conseils de voyages"

 

Le touriste Belge, persona non grata?

"Tout cela est fort évolutif, évidemment", explique Philippe Goffin. "Pour ces pays pour lesquels il y a un feu orange ou un feu rouge, davantage de prudence est demandée à nos concitoyens s'ils décidaient d'y réserver leurs vacances." Et le Ministre d'ajouter : "Notre rôle au niveau de la diplomatie belge c'est aussi d'expliquer que nous n'avons peut-être pas les chiffres aussi négatifs qu'on veut bien le faire penser. C'est vrai qu'on est allé très loin dans la statistique et l'analyse. Peut-être plus que d'autres. Ce qui fait que dans certains cas on a été mis sur une liste noire qui pour le moment fait que nos ressortissants ne peuvent pas voyager dans tel ou tel pays. Je prends des contacts bilatéraux avec tous les ministres des pays où ça pose problème." Ce weekend, Philippe Goffin a notamment eu des contacts avec ses homologues Grec et Croate, nous dit-il. "Pour expliquer la situation et pour rappeler que nous sommes Européens. Il y a donc un projet européen que nous soutenons. En Belgique, nous sommes au cœur de l'Europe. C'est donc évident que nous soutenons cette dynamique européenne."

Je prends des contacts bilatéraux avec mes homologues. Pour expliquer que nous n'avons pas des chiffres aussi négatifs qu'on pourrait le penser. Et pour rappeler que nous sommes Européens.

Prenons le cas de la Grèce. 590 000 Belges voyagent dans le pays chaque année. "Ce n'est pas négligeable", estime le Ministre. "Ca veut dire qu'il y a un plaisir d'aller en Grèce, mais il y a aussi de la part des Grecs un plaisir de nous recevoir. Et donc le projet européen passe par là aussi." Pour l'heure, les Belges ne sont pas encore les bienvenus en Grèce. Le gouvernement grec a annoncé qu'à partir du 15 juin, les touristes et voyageurs en provenance de 29 pays pourront se rendre chez eux sans devoir subir de quarantaine. Mais la Belgique n’en fait pas partie.

"Si on n'explique pas à ces pays, la manière dont on a comptabilisé chez nous, ils peuvent se dire que la Belgique est peut-être problématique. Mais quand on leur explique (…), quand on donne les raisons de ces chiffres, l'analyse peut évoluer et peut changer", conclut Philippe Goffin.

Rappelons encore que pour les voyages hors Europe, il s'agira d'une décision concertée entre les partenaires européens. Une décision prise un peu plus tard. Sans doute, aux alentours du 15 juin …

 

CQFD, Ce Qui Fait Débat, un face-à-face sur une question d’actualité chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h35 sur La Trois. L’entièreté du débat ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK