Quelle coalition pour Anvers ? Bart De Wever face à un casse-tête

Bart De Wever n'a pas encore réussi à former une coalition pour diriger Anvers
Bart De Wever n'a pas encore réussi à former une coalition pour diriger Anvers - © BELGA PHOTO KRISTOF VAN ACCOM

Cinq jours après le scrutin communal, où en est Anvers ? Bart de Wever a rencontré tous les acteurs politiques de la Ville cette semaine pour examiner quelle coalition il peut former. Avec 23 sièges sur 55, la N-VA doit trouver minimum 5 sièges pour obtenir une majorité. Mais cet exercice est un vrai un casse tête...

Certains scénarios sont exclus. Dès le départ la N-VA a fait une croix sur le Vlaams Belang. Le PVDA, l'équivalent du PTB, a de son côté spontanément choisi les rangs de l'opposition.

La coalition la plus évidente, c'était donc une large majorité réunissant la N-VA et la Liste du bourgmestre, une liste sp.a et CD&V. Mais c'était sans compter les désirs de Patrick Janssens, le bourgmestre sortant, qui exige d'avoir Groen à ses côtés. Il évite de cette manière d'être sous le feu d'une forte opposition de gauche menée par les Verts et le PVDA. Cette exigence est aussi une peau de banane lancée sur la route du maïorat. Car Bart De Wever devrait assumer le pouvoir avec deux listes progressistes. En outre, Groen n’est pas le meilleur ami politique de la N-VA.

Autre possibilité : une coalition N-VA, Open VLD, Groen. Mais Groen refuse d'être dans une coalition avec deux partis de droite.

Une coalition NVA-CD&V pourrait aussi être envisagée. Mais pour cela, il faudrait que le CD&V lâche son partenaire sp.a. Un vrai casse-tête donc. Bart De Wever doit pourtant résoudre cette équation. La poste de bourgmestre est à ce prix.

Baptiste Hupin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK