Qu'est-ce que la pluie? Un groupe de travail pourrait se pencher sur la question

La Belgique pourrait mettre en place un groupe de travail pour objectiver ce qu'est... la pluie. En cause, une décision du ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), de sanctionner plus durement, à partir de 2019, les camions qui dépasseraient par temps de pluie sur les autoroutes flamandes.

Cette pratique est interdite par le code de la route belge. Mais entre une petite bruine et la "drache", à quel moment considère-t-on qu'il pleut ? C'est dans ce débat que l'administration dépendante du ministère fédéral de la Mobilité pourrait intervenir. "S'il s'avère qu'il y a un problème (du côté du ministère flamand) avec la définition de précipitation, nous sommes ouverts à prendre part à un groupe de travail à ce sujet, qui définira cette notion", indique que le cabinet de François Bellot, le ministre fédéral de la Mobilité.

Une règle qui ne répond plus à un enjeu de sécurité routière

La Belgique est le seul pays européen à interdire le dépassement des camions par temps de pluie. De plus, même chez nous, la règle est très peu respectée et rarement sanctionnée, d'où la décision flamande. Côté wallon, aucun renforcement des contrôles et des sanctions n'est à l'ordre du jour.

L'agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) indique à ce sujet que cette règle du code de la route ne répond plus vraiment à une logique de sécurité routière. "Avant, les camions qui dépassaient envoyaient des projections d'eau ce qui créait de l'aquaplanage et donc des accidents. Aujourd'hui, tous les camions disposent de bavettes, ce qui réduit les projections", explique l'AWSR.

Même son de cloche du côté de VIAS, l'institut pour la sécurité routière. D'après Benoît Godart, son porte-parole, les voitures sont davantage en cause que les camions lors des accidents par temps de pluie : 21% pour les voitures, 13% pour les camions.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK