Puigdemont à Bruxelles: Olivier Chastel (MR) "exige des excuses d'Elio Di Rupo"

Olivier Chastel exige des excuses de la part d'Elio Di Rupo.
Olivier Chastel exige des excuses de la part d'Elio Di Rupo. - © AURORE BELOT - BELGA

Dans le viseur du président du MR ce mardi, une cible principale : Elio Di Rupo. Olivier Chastel se dit "scandalisé" par l'attitude "dangereuse et irresponsable" de son homologue socialiste face à l'annonce de la venue à Bruxelles du président catalan destitué, Carles Puigdemont.

Dans un communiqué publié sur le site du MR, le chef des libéraux évoque de "nombreuses tentatives de récupération politique" venues de tous les bancs de l'opposition, mais c'est bien sur la déclaration d'Elio Di Rupo qu'Olivier Chastel a souhaité s'arrêter.

Ce lundi, le président du parti socialiste avait écrit sur Twitter : "Il est urgent que Charles Michel fournisse des explications sur la probable visite de la délégation Puigdemont à Bruxelles", ajoutant qu'il en allait "de la crédibilité internationale de la Belgique".

"La Belgique n’a jamais été aussi ridicule que durant la crise des 541 jours"

Pour Olivier Chastel, le socialiste "semble prêt à tout pour causer une crise politique". Il ajoute : "En tant qu’ancien Premier ministre, Elio Di Rupo aurait dû avoir la réserve nécessaire et s’abstenir de tenir des propos graves qui n’ont fait que ternir l’image de la Belgique à l’international."

"En affirmant que dans cet épisode la Belgique s’est ridiculisée, Elio Di Rupo oublie que la Belgique n’a jamais été aussi ridicule que durant les 541 jours de crise au cours desquels le président du PS n’a eu de cesse de négocier la mise en place d’un gouvernement fédéral avec la N-VA", peut-on encore lire dans ce communiqué.

Olivier Chastel "exige qu’Elio Di Rupo présente des excuses pour les allégations proférées tout au long de  cette 'affaire'".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK