Publifin: "La justice estime qu'il faut faire la lumière sur ces pratiques"

On l'a appris ce lundi 9 janvier : la justice se penche sur le dossier Publifin, l'intercommunale liégeoise prise dans la tourmente d'un scandale de rémunérations abusives. 

Le parquet de Liège a ouvert une information judiciaire pour s'assurer qu'il n'y a pas eu de fraudes dans ce dossier révélé fin décembre dernier par le magazine Le Vif. Selon ces révélations, plusieurs élus du PS, du MR et du CDH ont reçu d'importantes sommes d'argent pour des réunions auxquelles ils n'étaient même pas tenus de participer.

L'information a été confirmée à la RTBF par le procureur général Christian De Valkeneer.

"Ça nécessite qu'on se penche là-dessus, de voir si des infractions ont été commises à l'occasion de ces paiements. Cela peut-être des abus de biens sociaux ou des fraudes aux subsides ou aux allocations, voire des faux en écriture. La justice estime qu'il faut faire la lumière sur ces pratiques pour voir si elles ont un caractère délictueux", a détaillé Christian De Valkeneer au micro de la RTBF.

"On parle de paiements qui auraient été réalisés pour des sommes relativement conséquentes. Ces paiements ne correspondraient pas à des prestations réalisées, poursuit le procureur général. C'est un souci dans un cadre de société publique qui paierait des rémunérations sans qu'il y ait un équivalent en terme de prestation".

Lien familial

L'agence Belga indique qu'un lien familial existe entre Philippe Dulieu, le procureur du Roi de Liège et Stéphane Moreau, directeur général de Tecteo jusqu'à la scission du groupe en deux entités distinctes, Publifin et Nethys, à la mi-2013. C'est pourquoi le parquet général de Liège, dirigé par le procureur général Christian De Valkeneer, a pris le dossier en charge.

Christian De Valkeneer précise : "Ce n'est pas le procureur général directement qui se charge du dossier, c'est bien au niveau du parquet de Liège que ce dossier sera traité. Mais avec un suivi par le procureur général parce qu'il y a des relations entre monsieur Dulieu et monsieur Moreau. C'est le parrain de la fille de monsieur Dulieu. L'intégrité de ce dernier est au-dessus de tout soupçon. Mais il souhaite, et c'est tout à son honneur, faire un pas de côté pour qu'on ne puisse pas lui reprocher de ne pas avoir mené l'enquête de manière totalement impartiale compte tenu de ses relations d'amitié avec monsieur Moreau."

Ce n'est pas la première fois que Philippe Dulieu se retire d'un dossier concernant Stéphane Moreau. En novembre 2014, Sudpresse rapportait que le procureur du Roi de Liège, avait "demandé et obtenu que les dossiers judiciaires dans lesquels Stéphane Moreau était impliqué soient pris en charge par le parquet général".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK