Négociations PS-PTB: "C'est un scandale politique !"

Avec une percée significative en Wallonie et à Bruxelles, le PTB fait partie des "gagnants" des élections communales. Dans certaines commune, le parti a engagé des négociations avec le PS pour entrer dans des majorités. Dans la quasi-totalité de ces villes, les négociations ont été écourtées, excluant le PTB des Conseils communaux. Seul bastion où tout reste possible: Herstal, en région liégeoise. 

Loin de ces négociations PS-PTB, mais observateur attentif, le député fédéral MR, Richard Miller commence par des mots forts pour qualifier la déroute des négociations "gauche-gauche": "C'est un scandale politique !"

L'une des propositions de premier plan du PTB à ces communales du 14 octobre n'était autre que la controversée gratuité du transport en commun. Stéphane Thiery est porte-parole du TEC et il ne mâche pas ses mots. Pour lui, c'est une "fausse bonne idée". 

Le TEC a beau dire que la gratuité des transports en commun est une fausse bonne idée, Germain Mugemangango (PTB) tient a expliquer pourquoi cela est réalisable.

Réquisition d'immeubles inoccupés:

"Que l'on s'occupe déjà des immeubles publics !"

Un autre point clé du programme du PTB, c'est la réquisitions des immeubles inoccupés pour pallier au manque de logements. "Mais quand on parle de réquisition d'immeubles inoccupés, il faudrait d'abord s'occuper des immeubles publics inoccupés", s'insurge Olivier Hamal, président du Syndicat National des Propriétaires et des Copropriétaires . Selon lui, 5% des logements sociaux sont inoccupés en région wallonne. A Bruxelles, 8%, en Flandre, 6%. "A Liège, vous avez une série de bâtiments toujours inoccupés à ce jour. Geofund (filiale Publifin) a acheté à Liège un manoir en 2012, toujours inoccupé!". Il s'agirait d'un exemple parmi d'autres... 

Nous recevions Germain Mugemangango (PTB), André Flahaut, ministre du Budget de la Fédération Wallonie Bruxelles (PS), Richard Miller député fédéral (MR), Michel Meyer, président de la CGSP.

Mais aussi Charlotte Dumont, vice-présidente du COMAC-ULB, Olivier Hamal, président du Syndicat National des Propriétaires et des Copropriétaires et Stephane Thiery, porte-parole du TEC.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK