Provisions nucléaires: "La facture sera couverte", assure Etienne Davignon

Etienne Davignon est conseiller pour Engie
Etienne Davignon est conseiller pour Engie - © ISOPIX

La facture du démantèlement des réacteurs et de la gestion des déchets nucléaires "sera couverte", a assuré mercredi le vicomte Etienne Davignon, conseiller auprès des dirigeants d'Engie - la maison-mère d'Electrabel -, dans les quotidiens Le Soir, La Libre et De Standaard.

"Si jamais Electrabel ne se trouvait pas à même de faire ce qu'elle doit faire, la garantie d'Engie est là", a-t-il martelé. "Ensuite, nous devons nous assurer, dans le dialogue avec la Commission des provisions nucléaires (CPN), que les précautions qui seront prises pour s'assurer de la valeur de l'engagement d'Electrabel seront objectives et correctes", a-t-il ajouté.

Mardi, le quotidien l'Echo rapportait que la ministre de l'Énergie Marie Christine Marghem et les dirigeants d'Engie étaient proches d'un accord sur les provisions nucléaires. D'après le quotidien économique, le projet réduirait toutefois fortement les pouvoirs de la CPN, l'organisme chargé de s'assurer qu'Electrabel est en mesure d'assumer le passif nucléaire.

Dans les différentes interviews qu'il a données, le vicomte dément en tout cas tout accord secret. Il souligne toutefois qu'il conviendrait d'aboutir à une solution d'ici fin 2018. "Je pense qu'il y a une volonté et un intérêt clairs. Nous devons faire taire ces suspicions permanentes qu'Engie n'est plus intéressée par la Belgique, qu'Engie veut se tirer du nucléaire et qu'il n'y a pas d'avenir pour nous ici", conclut-il.

Archive : Déclaration de politique générale 08/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK