Protection civile: 15 communes au Conseil d'Etat pour contrer la fermeture de la caserne de Libramont

Le cdH, à l'initiative du député-bourgmestre de Neufchâteau Dimitri Fourny, a organisé, vendredi matin, un rassemblement symbolique devant la caserne de la protection civile de Libramont, appelée à être fermée le 1er janvier 2019. La mobilisation visait également à acter la décision de 15 communes de la province de Luxembourg d'introduire un recours en annulation au Conseil d'Etat contre l'Arrêté royal du 8 octobre 2017 entérinant la décision de ne garder que deux sites de protection civile sur les six actuels.

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a confirmé en avril dernier la fermeture définitive de quatre casernes de la protection civile d'ici la fin de la décennie. Seuls subsisteront les deux postes avancés de Crisnée (en Wallonie) et de Brasschaat (en Flandre), qui verront leurs moyens humains et matériel renforcés.

L'invitation pour le rassemblement de ce vendredi avait été lancée à toutes les forces politiques, mais des mandataires principalement humanistes ainsi que les syndicats chrétien et socialiste avaient répondu à l'appel. En tête figuraient notamment Dimitry Fourny et le président du cdH Benoît Lutgen en sa qualité de bourgmestre de Bastogne.

Plusieurs communes de la province de Luxembourg se sont ralliées à la décision de Neufchâteau d'aller en justice, à savoir Bastogne, Manhay, Meix-devant-Virton, Rouvroy, Aubange, Saint-Hubert, Durbuy, Messancy, Tellin, Herbeumont, Florenville, Nassogne, Tenneville et Martelange.

Sur le fond, le recours vise plusieurs moyens. Tout d'abord le fait que l'Arrêté royal ne soit pas motivé. Ensuite, une violation de la Constitution car la région de langue néerlandaise aurait une sécurité civile supérieure. La caserne de Crisnée, à cheval sur la frontière linguistique, couvrirait en effet également des communes de Flandre tandis que des zones rurales seraient éloignées de la protection civile.

Le recours sera introduit la semaine prochaine au Conseil d'Etat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK