Prolonger le nucléaire ? Olivier Deleuze a répondu à vos questions

L'administration de l'énergie vient de déposer un rapport d'une cinquantaine de pages sur le bureau du secrétaire d'Etat Melchior Wathelet. Le but ? Baliser le futur énergétique du pays. Un avenir incertain car certaines centrales thermiques pourraient bientôt fermer leurs portes. Il pourrait dès lors y avoir des manques dans l'approvisionnement en électricité du pays.

D'autant que, selon la loi de 2003, les réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2 et Tihange 1 doivent fermer en 2015.  Solution envisagée par le gouvernement, selon Le Soir: prolonger l'activité de Tihange 1.

Un reportage de la VRT mettait déjà en 2011 en cause la politique énergétique du gouvernement et la situation monopolistique d'Electrabel.

Pour Olivier Deleuze, co-président d'Ecolo et ancien secrétaire d'Etat à l'Energie, "ce que fait GDF Suez est, au fond assez simple : tenter de fermer des centrales parfaitement fonctionnelles pour créer une pénurie d'électricté. Cela s'appelle du chantage, en langage commun", a-t-il dénoncé en réponse à une question d'internaute dans le chat à relire ci-dessous. 

Pour lui, il faut s'affranchir de la position dominante de l'opérateur. "J'ai été choqué d'apprendre que GDF voulait fermer la centrale au gaz de Drogenbos , construite en 1994 et donc parfaitement compétitive".

 

J.C.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK